Le tag d’Armande

La célébrité n’ayant plus de limites, voici qu’Armande a son tag à elle et qu’elle m’a proposé de le reprendre… Il s’agit de trouver cinq livres à offrir à Noël à cinq personnes…

1. A une âme sensible, tournée vers l’art et la rêverie, ce livre – Nous sortirons par l’horizon… – qui condense de nombreux tableaux d’Yves-Marie Péron, mon peintre préféré.

2. A un enfant qui ne sait pas quoi lire et qui est passionné par l’histoire, Le mouron Rouge, de la Baronne Orczy. Un de mes coups de cœur d’enfant quand j’allais piocher dans la bibliothèque rouge et or de ma mère et de mes tantes… L’histoire d’un aristocrate anglais qui fait évader des nobles français menacés par la Révolution, au nez et à la barbe de l’ignoble Chauvelin.

3. Pour celui ou celle qui n’aurait pas choisi le (ou la) plus facile de la famille… Je ne cite personne pour ne pas me faire conspuer mais ceux qui sont concernés se reconnaîtront! 😉 Comment gérer les personnalités difficiles, de F. Lelord et C. André.

4. A ces parents retraités qui ont trop tôt renoncé à vivre, le livre drôle, émouvant et rafraîchissant de Caroline Vermalle. Un beau premier roman…

5. Et enfin, parce que j’ai toujours aimé lire des histoires aux enfants, ce grand classique qui a bercé beaucoup d’enfances… Babar!

Voilà mon tag d’Armande accompli. J’espère que l’intéressée sera satisfaite de ces réponses très personnelles. A mon tour, je lance ce tag à : Sylire, Constance et Griotte.

17 réflexions sur « Le tag d’Armande »

  1. A ma plus grande honte, je ne connais pas Yves-Marie Péron… Tu ne serais pas en train de pistonner un de tes frères ou de tes cousins, le nom de famille m’interpelle ! Le livre de Caroline Vermalle me tente depuis un bon moment. Ton choix me semble effectivement révélateur de ta personnalité.

    1. @ Armande : j’aurais bien aimé que Y.M Péron soit de ma famille! Malheureusement, ce n’est pas le cas… Une jolie surprise pour moi, le livre de C. Vermalle… A offrir!

  2. Ah le vermalle… je l’ai promis à ma cousine, et si je fais ce tag (je dis si, car taguée je suis, mais hésitante aussi) je l’y ferai paraître…

  3. Oui, tu m’avais fait découvrir Péron et j’avais aimé. C’est vrai que cela doit être un beau livre..
    Le Mouron Rouge! Moi qui ne me suis jamais senti du côté des nobles quand j’étudiais la Révolution et qui ai été tout à fait du côté de Jacquou le Croquant (pour le personnage, pour sa classe sociale et pour ce livre en général), comme pour Julien Sorel, je me souviens m’être passionnée par le Mouron rouge quand j’étais jeune. Une belle contradiction!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s