Archives du mot-clé Le Passage

Que nos vies aient l’air d’un film parfait

Cathulu en avait parlé avec des trémolos dans la voix. J’ai donc accepté avec plaisir lorsqu’elle m’a proposé de le lire. Malheureusement, l’alchimie n’a pas pris avec moi.

Années 80, histoire banale d’une famille qui éclate. Les parents divorcent. La sœur et le frère se retrouvent, comme bien souvent, l’objet d’un chantage entre une mère dépressive et manipulatrice et un père bienveillant mais un peu mou. Le père, la mère et la fille s’expriment tour à tour, donnant chacun leur version de ce « drame » familial.

Mais au final, de drame il n’y a point, sinon celui des rêves réduits à néant et la trahison d’une petite fille de douze ans qui « lâche » son frère.

Est-ce parce que ce genre de cataclysme familial est devenu incroyablement banal, voire normal et que les livres s’en sont souvent faits l’écho que je n’ai pas été touchée par cette histoire? Est-ce lié à mon vécu qui n’a rien de commun avec celui-là? Je n’ai pas vraiment d’explication.

Je suis restée en dehors, attendant qu’il se « passe » quelque chose. Mon attente a été déçue. Je préfère la plume de Carole Fives dans sa version « nouvelles », dans les textes courts, originaux et incisifs qui constituaient son premier recueil.  Ce que décrit Que nos vies aient l’air d’un film parfait est à l’image de ces années 80 : banalement moche. Seule est bien vue cette impression qu’a la narratrice d’avoir commis un acte gravissime pour finir par s’apercevoir que sa lâcheté d’enfant n’a pas eu les terribles conséquences qu’elle imaginait…

Que nos vies aient l’air d’un film parfait, Caroles Fives, Le Passage.

Merci Cathulu pour le prêt! Clara a eu un coup de cœur. Tasha est restée perplexe.