Archives du mot-clé glaz

Balade normande

Mais elle ne fait que se balader! C’est indécent! allez-vous penser en lisant ces lignes. Vous n’aurez pas tout à fait tort, mais n’oubliez pas qu’entre la Corse et la Normandie, il y a eu Glaz!. Après des semaines de cogitations, lectures, délibérations, course effrénée après les divers interlocuteurs, et quelques jours de mise en page intensive, il fallait bien que je m’aère les pupilles et la tête… (on trouve les prétextes qu’on peut).

Pour ceux qui auraient raté l’annonce de la naissance du bébé, rendez-vous ici.

Un voyage prévu de longue date pour la Normandie, afin rendre visite aux Impressionnistes, exposés à Caen, et découvrir un peu la région, m’a permis de faire un joli break.

L’exposition du Musée des Beaux-Arts de Caen est superbe. Il vous reste quelques jours pour y aller. En sortant, un petit tour chez Dolly, un salon de thé au charme vintage et anglais, vous permettra de reprendre vos esprits avant de faire le circuit des librairies de la ville, proposé par l’office du tourisme. Tentation irrésistible pour une blogueuse qui se respecte…

Promis, les billets sur les livres vont reprendre très bientôt. Je vous parlerai notamment de Eux sur la photo, d’Hélène Gestern, d’Un écrivain, un vrai, de Pia Petersen, et des Ailes de la Sylphide, de Pascale Maret.

En attendant, quelques couleurs de Normandie, du côté de Saint-Vaast-La Hougue, Barfleur et Grandcamp-Maisy.

Un grand projet pour la rentrée…

Je sais. Nous ne sommes qu’en juillet, il fait beau, et rien qu’avec ce mot « rentrée », je fais chuter la température de plusieurs degrés. Mais rassurez-vous, ce n’est pas ce que vous croyez… Vous allez pouvoir continuer à profiter de l’été en toute sérénité et même découvrir un nouveau terrain de jeux pour vos songeries solitaires…

Comme certains le savent, j’ai donné, pendant une année scolaire, un peu de mon temps pour aider bénévolement des personnes en recherche d’emploi. Cette expérience m’a plu mais elle était un peu trop axée « monde du travail » et pas assez littéraire à mon goût.

Aussi ai-je versé dans le mixer de ma cervelle ces différents ingrédients : le goût pour la littérature, une curiosité naturelle très développée, l’expérience de l’atelier d’écriture et le parti-pris du bénévolat. Et qu’en est-il sorti?

Ceci : l’envie de créer un magazine numérique, collaboratif et gratuit.

Numérique parce qu’il existe plusieurs plateformes qui permettent de proposer de vrais magazines, aboutis et très agréables à lire. Là par exemple.

Gratuit parce que numérique, justement et parce que ça répond à mon goût pour la légèreté, le don et le partage.

Collaboratif parce que je compte sur la participation de qui voudra. Plus on est de fous, plus on s’amuse…

Un magazine, c’est bien mais que mettre dedans?

Des mots bien sûr.

Les mots des textes que chacun pourra envoyer selon le ou les thèmes proposés. Sachant qu’en cas d’afflux massif (rêvons un peu…) il faudra faire un choix (forcément subjectif). Et peut-être envisager un comité de lecture…

Les mots qui permettront de découvrir des livres, des coups de cœur littéraires ou bien l’univers des blogueurs et blogueuses qui voudront bien se soumettre à la question.

Et d’autres choses qui prendront forme au fil du temps…

Des couleurs aussi. Parce que mes goûts me portent vers les arts en général, la peinture et la photographie en particulier et qu’il est toujours passionnant de découvrir la démarche d’un artiste ainsi que son travail. Et rien qu’en Bretagne, ça pullule…

Cette revue, ce sera Glaz!, mot breton qui évoque la couleur de la mer, à la fois grise, verte et bleue.

Capture d’écran 2013-07-15 à 13.38.21

Premier essai de couverture… 

J’ai envie de faire de ce magazine une fenêtre ouverte sur l’Ailleurs. Les idées, propositions diverses, suggestions, collaborations sont attendues et bienvenues. Un roman qui vous a marqué, une exposition qui vous a transporté, un café où vous aimez aller, une personne de votre entourage dont vous voulez faire le portrait, des photos, des collages, de l’art sous toutes ses formes, un coup de cœur ou de gueule… Voilà le grand bazar que sera peut-être Glaz!

J’aimerais aussi, et surtout, que ce magazine serve de tremplin à des écritures nouvelles, à des voix inconnues et permette de donner vie à des textes de qualité. Parce qu’entre le fond du tiroir et Saint-Germain des Prés, il y a peut-être une zone intermédiaire à défricher.

Tout cela n’est qu’une idée de départ. Le temps, l’expérience et la collaboration amèneront, j’en suis certaine, de multiples développements à ce projet.

Assez parlé.

Je lance maintenant un très officiel appel à texte que vous pouvez aller consulter là :   http://glazmag.wordpress.com