Moi après mois : my november 2013

Chercher l’inspiration. La débusquer parfois / L’idée bigorneau! / Repeindre un mur du salon et se dire que tout en blanc, pourquoi pas? / Un départ sur un quai de gare. Dix-neuf ans seulement. Comme il est jeune! Et beau! Et courageux! / Pas de larmes, mais le cœur qui brûle ma paume en fondant / Six villes imaginaires /  Créer, c’est vivre un peu ailleurs / Effets de matière / Plutôt contente du résultat / Coquetterie! / Un week-end en famille élargie. C’est si rare… / Champagne! / Chercher de jolis galets avec deux pitchouns / S’émerveiller de toute cette enfance / Toutes les nuances de bleu à la pointe du Van. / Fatigue. / Le froid qui arrive, avec le vent. Et la pluie. / Tempêtes staccato / Faire des photos et promener le chien / Lire quatre livres / Tout en même temps / N’importe quoi! / Des nouvelles du grand / La planète kaki sous la neige / Découvrir un bon Alibi / Y piocher des idées alors qu’on venait de se dire : écrire? Pour quoi faire? / Creuser son sillon / Ecrire ne vaut que pour ça / Le but, c’est le chemin, non? / Luiza / Revenir à ce morceau, toujours. Comme s’il comportait quelque secret entre ses notes / La vie est si extrêmement fragile / Ouvrir Char au hasard / Les enfants s’ennuient le dimanche / Moi aussi / Marcher pour chasser l’abeille nostalgique, la mouche d’amertume / Faire provision de couleurs avec les yeux / Il faut courir à la forêt, se mesurer avec le vent / Et puis prendre rendez-vous / Chez le médecin / Chez le coiffeur / Pas envie / Rester en compagnie des personnages du moment, à Tyneford / Ralentir pour faire durer / Comme l’amour / Let’s fall in love! / Ecouter le saxophoniste, encore / Souffler. / Le cœur, ce vieux monstre tapi et qui voudrait chanter / Wood and brass. Salt and sea. / Se réveiller avant tout le monde / Savourer ces heures calmes / Etirer son corps pendant une demi-heure et aimer cette sensation de souplesse, après / Jouer avec les couleurs / Etre encore un peu en grande section de maternelle et en rire / Les artistes ne sont-ils pas de grand enfants? / Sentir le vent du nord barbouiller mes joues de framboise / Un jour avec dix arc-en-ciel dedans / Mettre les mains dans les poches / Avancer / Une laine douce comme un baiser / Dire qu’il y a trois mois, je me baignais / Soupirer, mais pas trop longtemps / Et sourire aux mésanges affairées.

Sur une idée de Moka. Le mois de Saxaoul.

19 réflexions sur “ Moi après mois : my november 2013 ”

  1. Il est magnifique ton November ! Bouleversant !
    Là aussi j’ai complètement oublié alors que j’avais commencé à prendre des notes les premiers jours de novembre (hou) (aille)…. Des textes comme ça j’en redemande ! 😉

    1. @ Asphodèle : c’est un exercice qui me convient bien. Entre la prose et la poésie, plus personnel que ce que j’écris d’habitude. Faut croire que ma plume est à l’aise dans ce bain-là… Merci en tout cas! Bon, et je ne désespère pas de lire ton prochain mois! ;-)))))

  2. Moi aussi j’en demande …
    Plein de questions me viennent … Allez une seule
    la ville sur le montage photo à droite ? C’est une des 6 villes imaginaires que tu as peint ce mois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s