Lady Hunt

Depuis plusieurs mois, mes nuits sont troublées par l’irruption d’un rêve étrange. Une maison s’introduit dans mon sommeil, accapare mes rêves.

Laura Kern, jeune femme (trop?) sensible, s’inquiète de ce rêve récurrent qui pourrait être le premier symptôme d’une maladie héréditaire dont est mort son père. Pour savoir si elle aussi est atteinte, il lui suffirait de faire un test, mais dans le fond, elle ne veut pas avoir de réponse. Elle travaille pour une agence immobilière spécialisée dans les appartements chics du triangle d’or à Paris et entretient une liaison en pointillés avec son employeur.

Peut-être ai-je surnommé mon amant « le Patron » pour contenir en une formule l’homme qui m’échappe, tant il s’offre à travers des détails, morceaux de corps, expressions et regards qui s’impriment en moi avec l’intensité douloureuse de la sensation aussitôt transformée en souvenir.

Troublée par ses rêves, Laura est également perturbée par divers phénomènes qui se produisent alors qu’elle fait visiter des appartement : c’est cet enfant qui disparait mystérieusement dans une pièce sans issue, c’est ces visages qui n’existent que dans les miroirs, ces clefs qui disparaissent… Le jour où elle découvre en photo la maison de son rêve récurrent, elle imagine pouvoir enfin dénouer les fils du passé et mettre fin aux sortilèges familiaux.

P1040854Dans Lady Hunt, Hélène Frappat a choisi de reprendre les codes du roman gothique : mystères, ténèbres et esprits mal intentionnés. L’évocation d’un Paris énigmatique, inconnu du grand public, avec ses passages privés, ses appartements labyrinthiques est très réussie. L’ambiance onirique, nimbée de la lumière pâle des spectres qui hantent le présent, contribue à créer une atmosphère inquiétante. Enfin, le passé de Laura contient en germes des perspectives de développement intéressantes.

Si l’on se laisse charmer par ce récit au goût d’étrange pendant les deux premières parties, on attend pour les trois dernières un peu d’action, de vraies surprises, des coups du sort, bref qu’il se passe enfin quelque chose! Hélas, l’histoire n’en finit pas de tourner sur elle-même, comme autrefois les tables des spirites. Les personnages secondaires ont l’inconsistance des fantômes. Quant à Laura, elle demeure lointaine et froide, murée dans des tourments auxquels on ne croit plus.

Lady Hunt, Hélène Frappat, Actes Sud. 

Ce livre a été lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire organisés par PriceMinister-Rakuten que je remercie au passage.

Galéa n’a pas eu la même lecture que moi : elle a beaucoup aimé! Tout comme Leiloona et Kathel. Sandrine, elle, n’a pas été plus convaincue que moi… 

35 réflexions sur “ Lady Hunt ”

  1. J’ai lu un avis il y a quelque jours sur un autre blog a propos de ce livre et la lectrice etait emballee ce qui m’a fait le mettre dans ma liste a lire. Et le tiens va dans le sens inverse. Ne reste plus qu’une chose a faire, le lire et voir ce que j’en pense! Merci pour ton avis, c’est toujours interessant de connaitre l’avis des gens qui ont moins apprecie!

    1. @ Leiloona : ton billet et celui de Kathel m’avaient convaincue, tu vois! 🙂 Mais au bout de la deuxième partie, j’ai commencé à trouver qu’on tournait en rond. Comme si l’auteur voulait utiliser toutes ses ficelles jusqu’au bout, quitte à user notre patience…

    1. @ Jérôme : les avis sont assez partagés, je crois, sur ce roman. Du coup, c’est difficile de se faire une idée. A mon avis, mieux vaut lire Northanger Abbey de Jane Austen si on veut du gothique, avec de l’humour dedans… 😉

  2. Tout pareil : cette histoire ne m’a pas passionnée du tout, j’ai trouvé qu’elle utilisait à mauvais escient les figures du genre gothique : ça ne prend pas, même pas peur !

  3. Je lisais justement une critique de ce livre dans mon magazine littéraire, et j’hésitais à le noter, je n’étais pas très tentée mais j’avais retenu des avis positifs sur les blogs. Du coup je passe !

  4. Je reste un peu sur ma faim également notamment sur les dernières parties, mais néanmoins, je reste également sur une belle impression de lecture. Un peu confus comme avis, n’est-il pas ?

  5. Je comprends dans les commentaires que ça reste un livre à tenter. Si ton exemplaire se balade je le prendrais volontiers en otage mais sinon je finirai aussi par le croiser ici ou là.

  6. Tu me fends le cœur Gwenaëlle et tu n’es malheureusement pas la seule (moi qui pensais que Lady H ferait l’unanimité), elle a su me cueillir Hélène Frappat. Je vais réagir avec sagesse comme Valérie: c’est bien aussi les romans qui divisent.

    1. @ Galéa : j’en ai aimé la moitié, c’est déjà ça! Mais je me réjouis vraiment que d’autres l’aiment en entier! Il faut des livres pour toutes les sensibilités. 🙂

  7. Ping : Lady Hunt |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s