La tête de l’emploi (2)

Elle a tout juste vingt ans et arrive du sud avec un petit accent rocailleux et chantant qui s’accorde bien à sa personnalité pleine d’énergie. Elle pétille, littéralement. Elle porte beaucoup de bijoux et à peine un trait de crayon sur les paupières. Elle pourrait être l’héroïne d’un film de Rohmer. Pour le moment, j’habite chez mon grand-père, explique-t-elle. Le dernier « R » roule en cascade au coin de son sourire. Elle n’a pas de formation, à peine trois mois d’expérience. Elle ne le dit pas mais on devine qu’elle a fui. Quoi? Un petit ami collant, une famille trop exigeante, des rêves fracassés. Qui sait? Elle se débrouille. A déjà travaillé dix jours ici, un mois-là. Elle ne sait pas encore bien où elle va, mais elle s’en sortira. C’est sa bonne étoile qui le lui a promis. Et elle, sa bonne étoile, elle y croit.

Capture d’écran 2013-03-12 à 11.18.22A l’heure où les médias n’hésitent pas à se faire le relais d’idées nauséabondes, qui condamnent les plus fragiles en les désignant comme des parasites, des assistés ou des fraudeurs, j’ai eu envie de faire contre-poids en vous livrant ces esquisses de personnes croisées dans une association où je donne un peu de mon temps. 

10 réflexions sur “ La tête de l’emploi (2) ”

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi. Et donner de son temps, tendre une main à ceux qui en ont besoin révèle une belle âme humaine..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s