Cherche jeunes filles à croquer

Couverture-Cherche-Jeunes-filles-%C3%A0-croquer-BAT-copyright-Le-masque-2012-et-copyright-WE-WE-e1347048335347

Eric Lanester, criminologiste que certain(e)s d’entres vous connaissent peut-être, s’ils (elles) ont lu A la vie à la mort, est appelé à la rescousse, en Savoie, sur une étrange affaire de disparitions. En quelques mois, plusieurs jeunes filles se sont mystérieusement volatilisées dans la nature. Aucun corps n’a été découvert et il n’y a que peu d’indices. La gendarmerie, jusqu’alors chargée de l’affaire, piétine. Tout le monde a sur les lèvres le mot « serial killer ».

Les seuls points communs entre les disparues semblent être l’anorexie dont toutes souffraient et cette clinique spécialisée dans le traitement des troubles alimentaires par laquelle elles sont toutes passées. Eric Lanester, accompagné de son équipe haute en couleurs, décide de reprendre l’affaire à zéro. Il interroge les parents, le personnel médical. Il creuse les dossiers. Il se rend sur les lieux. Tout cela en collaboration avec le commandant Pierrefeu, en apparence tellement parfait qu’il lui fait perdre ses moyens.

Quand elle n’écrit pas romans et nouvelles, Françoise Guérin est psychologue clinicienne et cela se sent en filigrane, dans son récit. Non seulement, on sent qu’elle maîtrise parfaitement le sujet de l’anorexie, ses manifestations, son traitement, les réactions des jeunes filles concernées et de leur proches. Mais elle ne manque pas non plus d’analyser les effets qu’une telle affaire peut avoir sur son héros, Eric Lanester, qui, à intervalles réguliers pendant son enquête, éprouve le besoin d’aller discuter avec son analyste, afin de se décharger d’une partie du fardeau qui lui pèse sur les épaules.

Ces séances donnent au personnage une profondeur et un relief que l’on trouve rarement ailleurs car on glisse alors, insensiblement, du réel à l’inconscient…

Soucieuse de coller à la réalité, l’auteure fait démarrer son enquête tranquillement, parce que dans la vie, les indices ne se trouvent pas au même rythme que dans les romans. Qu’ils s’agisse des enquêteurs ou des parents, ses personnages sont humains, faillibles, sensibles. Et quelques notes d’humour, disséminées ici et là, apportent des respirations bienvenues dans cette histoire qui aborde un thème « lourd ».

Au final, un roman prenant, très noir mais qui ne cède par pour autant à la facilité de descriptions complaisantes et qui aborde un sujet d’actualité qui peut tous nous préoccuper, d’une manière ou d’une autre. A découvrir!

Je remercie Françoise Guérin qui a eu la bonne idée de faire voyager son livre, ce qui m’a permis de découvrir cet Eric Lanester hors norme. Si vous souhaitez le lire, vous pouvez vous mettre en relation avec l’auteure par l’intermédiaire de son blog Mot Compte Double.

Le billet de Katel

Cherche Jeunes filles à croquer, Françoise Guérin, Editions du Masque. 

Je suis censée être en pause, je sais, mais j’avais promis à l’auteure de lire son livre rapidement pour qu’il puisse ensuite s’envoler vers d’autres mains et d’autres yeux.

Voilà qui est fait!

J’envoie le bébé à Keisha et

je retourne à mon hibernation!

29 réflexions sur “ Cherche jeunes filles à croquer ”

    1. @ Aifelle : merci! Oui, on peut parler de complot, fomenté par l’auteure d’ailleurs et relayé par des blogueuses prêtes à tout pour un bon livre… 😉 JE te souhaite une très belle année 2013!

      1. @ Françoise : un complot qui menace carrément la sécurité de l’Etat… 😉 Bonne année 2013 et longue vie à ce cher Lanester! 🙂

  1. Bonne année Gwenaëlle !!! Te souhaite tout plein de belles lectures pour 2013 et de bons moments ! En tout cas, ce livre- là a l’air sympa, je vais partir en quête dans les librairies de Reims pour me le mettre entre les mains 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s