Demain, j’arrête!

Oui, ben, ne vous réjouissez pas trop vite, quand même. Il s’agit du titre d’un livre, pas de l’annonce de l’arrêt imminent de ce blog… Non, mais ne niez pas, je sais très bien ce que vous vous êtes dit en lisant cet intitulé. Chouette! Un blog de moins = 100 à 150 billets de moins par an = 50  à 100 tentations de moins = un sacré paquet de pognon en plus pour acheter les derniers gadgets de chez Apple, emmener votre chéri(e) au resto, partir en week-end au diable vauvert et que sais-je encore…

Eh bien, c’est raté!

Donc, demain j’arrête. Enfin, non, pas moi. Julie. Une drôle de fille, cette Julie. Récemment larguée par un rocker à la petite semaine, elle cuve son chagrin comme elle peut, et comme elle a le vin triste, ça ne va pas en s’arrangeant… Jusqu’au jour où un nouveau voisin s’installe dans son immeuble. Julie a déjà fait des tas de trucs idiots dans sa vie mais l’arrivée de cet inconnu va doper son imagination. L’expression « à en perdre la tête » n’a jamais eu autant de sens que dans cette histoire. Car, pour faire la connaissance de cet homme, elle va se surpasser dans l’idiotie et multiplier son coefficient de stupidité par 10 puissance 10. Au bas mot…

Ce roman est une comédie, une vraie. Du genre de celles qui font glousser, le soir dans le lit, à côté de Môssieur, qui vous regarde d’un air suspect d’abord, puis un tantinet agacé après, et enfin franchement exaspéré. Mais t’es obligée de rire, comme ça, toutes les trois secondes? Et là, les doigts dans les fossettes, vous essayez de contenir le rire mais rien à faire, il fuse de plus belle. Môssieur soupire et, dans un grand mouvement de couette repoussée, va lire dans le canapé…

Même si je suis bon public pour ce genre de romans (oui, je sais, ce n’est pas juste pour les autres…), il n’en demeure pas moins que c’est une histoire truffée de gags, de répliques qui font mouche, de personnages drôles et attachants. Ce n’est pas mièvre. Ce n’est jamais grossier. Si je devais critiquer un peu, ce serait la fin, un peu alambiquée, mais pour le reste, c’est le genre de livre qui vaut largement le plus efficace des anti-dépresseurs. Bravo à l’auteur qui a su se mettre dans la peau d’une fille sans tomber dans les clichés (m’est avis qu’il doit bien les aimer, les filles, pour les avoir si bien cernées! ;-))

A mettre au pied du sapin… il trouvera forcément preneur!

Quant à moi, j’ai refilé le chat à bonnet andin à Môssieur et maintenant, c’est lui qui s’esclaffe!

Demain, j’arrête, Gilles Legardinier, Fleuve Noir.

L’avis de Sylire pour qui ce genre de livres fait partie de la catégorie « vite lu, vite oublié »… Vite lu, c’est certain parce qu’on est rapidement accroché. Vite oublié, je n’en sais rien, je vous dis ça dans six mois! 😉

29 réflexions sur « Demain, j’arrête! »

  1. Je n’ai pas pensé une seconde que tu arrêtais le blog (j’ai pensé à la cigarette, c’est mon leit-motiv^^) (ou le sport, vu qu’il fait froid). Bref, la couverture me plaît, ton rire est contagieux, je note ! 🙂

    1. @ Asphodèle : la cigarette, je ne suis pas concernée. Je n’ai même jamais essayé de ma vie… Enfin, il faut dire à ma décharge que j’ai été une grosse fumeuse passive de 0 à 20 ans… Le sport pour le moment, ça consiste à marcher tous les jours au moins une heure. C’est mieux que rien, n’est-ce pas? 😉 Le roman est euphorisant comme un petit verre de sherry!

  2. Ben voilà, ça fait un moment qu’il me fait de l’oeil, celui-là, et ton billet me donne très envie de craquer. Moi je dis que si ça fait rire, peu importe que ce soit vite oublié ; c’est presque un avantage, même : on peut le relire, et s’esclaffer à nouveau, le pied! Je me laisserai sans doute tenter après ma Fête au bouc (qui n’est franchement pas une comédie, nom de Zeus!).

  3. Je n’ai pas pu attendre le Père Noel…ça t’étonne ? Les ados ont adoré la couverture ! Prem’s, je le lirai la première! Bien envie de glousser…;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s