Bref, ils ont besoin d’un orthophoniste!

Gaëlle Pingault est saxophoniste. Non, je veux dire, elle est orthophoniste. Je crois que je vais avoir besoin de la consulter, si des mots farfelus viennent remplacer ceux que j’avais choisis initialement (enfin là, ça relève plus de la fixation pure et simple que d’un trouble du langage)… Mais elle est aussi écrivain et elle a déjà publié deux recueils de nouvelles.

Ce nouvel opus est à mi-chemin entre le recueil et le catalogue des situations dans lesquelles on peut avoir besoin de faire appel à un orthophoniste, ce spécialiste qui « dépiste, évalue, diagnostique et traite les troubles de la voix, de la parole, du langage oral et écrit dans son expression et compréhension…« .

Derrière la variété des cas (de l’autiste à la victime d’un accident vasculaire cérébral en passant par le bégaiement, la surdité, les troubles de la déglutition, etc), on devine une praticienne passionnée par son métier et qui a envie de le faire connaître dans toutes la diversité des situations rencontrées. Chaque « cas » est entrecoupé par l’histoire de Laure, une jeune femme victime de harcèlement moral, qui essaie tant bien que mal de se reconstruire…

Est-ce que la désignation « recueil de nouvelles » est vraiment appropriée? Chaque situation est esquissée en quelques traits rapides, un peu trop rapides pour moi. Après quelques jours, il ne me reste que très peu de souvenirs des situations rencontrées. Je trouve cela dommage. Cependant, cela reste un livre très instructif, à faire lire et circuler, pour faire connaître ce métier méconnu.

Le blog de l’auteure. Et le billet de Keisha

Merci aux éditions Quadrature dont j’aime toujours beaucoup les recueils.

Bref, ils ont besoin d’un orthophoniste! Gaëlle Pingault, éditions Quadrature.

16 réflexions sur « Bref, ils ont besoin d’un orthophoniste! »

  1. Une présentation (courte, d’accord) du métier, mais efficace. je pense que ce livre pourrait être utilisé pour expliquer ce qu’est un orthophoniste à ceux qui en ont peur.

  2. J’ajoute que ton saxophoniste est joliment trouvé… J’ai aussi aimé la petite nouvelle où on plonge dans le cerveau d’un dyscalculique, ça m’a ouvert des horizons.

    1. @ Mumu : oui, très intéressant, pour le commun des mortels mais aussi et surtout, pour ceux qui pourraient avoir besoin d’un orthophoniste ou ceux qui sont amenés à travailler avec eux.

  3. Ah oui mais en vrai, j’adorerai être saxophoniste! (ceci dit, la musique, à la maison, c’est plutôt mon chéri qui s’en charge que moi. L’est plus doué.). Merci pour cet écho sur le livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s