Un week-end en famille

Vendu en 4ème de couverture comme un « roman désopilant, un jeu de massacre permanent où tous les mauvais sentiments sont mis à l’honneur« , le livre de François Marchand m’a laissée de glace. Sur les pas d’un narrateur snob et cynique qui se prendrait volontiers pour Céline, voici le lecteur transporté en Samouse, concentré d’essence de province, avec ses beaufs consternants de beaufitude, leurs maisons en placo-carton-pâte et leurs chiards aux noms à consonance « feuxdelamouresques ». Le narrateur a, en effet, consenti à passer les boulevards de maréchaux, le temps d’un week-end, pour aller rencontrer ses beaux-parents. Tout un programme!

Très vite, le week-end tourne au désastre puis au carnage. En chemin, l’auteur distille ses petites piques contre la société de consommation, dont l’avers est Ikéa et le revers, la brocante de village. Il pique, mord, écorche, égratigne. Ça pourrait être drôle comme un sketch de Groland mais en fin de compte, ça ne l’est pas. A force d’outrance et de louchées d’humour gras, l’histoire s’alourdit et pèse, pèse… Le lecteur se demande si une pirouette finale va sauver l’ensemble. Hélas, s’il y a bien pirouette, elle est totalement ratée. Et la fin a alors ce parfum bien connu de l’histoire qu’on a commencée en fanfare, un jour d’inspiration géniale, et qu’on ne sait plus comment terminer…

Une fin bienvenue dans mon cas puisque ma lecture n’a pas un seul instant cessé de pencher du côté de la consternation. Je pensais être bon public, je me découvre très exigeante. On peut rire de tout, oui, mais pas comme ça… Et puisqu’il faut donner une note, disons : 7/20

Roman découvert dans le cadre des Matches de la Rentrée Littéraire organisés par Priceminister.

36 réflexions sur “ Un week-end en famille ”

  1. Bon, en voilà un qui ne passera pas par moi (un com’ de moi à cette heure là ? oui, car je ne travaille pas ce matin. Je fais les questions et les réponses !. Nous avions de la visite hier et j’ai pris ma matinée pour ranger la maison et rentrer tranquillement).

  2. En lisant ton billet, j’avais l’impression d’assister à une épreuve de patinage artistique où un candidat maladroit peine tout le temps de sa prestation et tente le coup de la dernière chance avec un double salto arrière… et se plante en beauté.
    Moi, j’aime pas le patinage *mode Schtroumpf grognon on*

    1. @ Aifelle : j’avoue que Groland, je ne regarde que si mon ado me fait voir un truc en vidéo. Parfois c’est drôle, parfois non… et puis les week-ends en famille, très peu pour moi! 😉

  3. Déçu moi aussi par mon match Price Minister. Pour ton cas, c’est bien connu, l’humour ne se partage pas facilement, et quand ça coince, c’est terrible.

  4. Hé bien moi, j’avais beaucoup aimé !:)) Le côté grinçant et enchaînement foufou m’a bien plu. Par contre, je viens de terminer un texte d’un auteur très connu, un peu dans la même veine et que je trouve complètement plat car pas assez noir…

    1. @ Cathulu : je crois bien que c’est après la lecture de ton billet que l’envie de lire ce roman m’était venue. On verra avec les carillons mais j’ai comme l’impression que nos goûts ne se recoupent pas totalement… Enfin, pas toujours! 😉

  5. Consternation, c’est le terme parfait. C’est trop. Le genre d’excès que provoque l’ivresse et qu’on fait bien de regretter le lendemain, sobre. Ce n’est pas drôle, c’est bêtement méchant, méprisant.

  6. Ils ont du flair 🙂
    J’ai fait le tour des blogs et dans l’ensemble, les retours sont positifs. Des notes autour de 12. J’ai trouvé des 16, 18!
    Je deviens une vieille bique coincée, moi, dans ma campagne?? Vite, un IKEA pour ne plus me tourmenter et baver benoîtement devant des canapés.

  7. Pas accroché non plus. C’est tout sauf désopilant, plutôt vite lassant. Et ce sale type est consternant, sa femme a l’air de ne pas avoir de cerveau et j’avais bien envie qu’il se fasse découper en morceaux à la fin. Fin qui bien sûr explique tout, mais à mon sens ne justifie rien…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s