Balade en Corrèze

Jadis, il y avait en Armorique un petit village d’irréductibles gaulois qui résistait à l’invasion romaine… Aujourd’hui, c’est une bourgade de Corrèze qui a repris le flambeau et elle semble, aux dires des autorités, peuplée d’irréductibles éco-terroristes. Diantre! Il n’en fallait pas plus pour exacerber mon goût de l’aventure et mon penchant pour le danger. Ni une, ni deux, d’un simple clic, j’ai déniché la perle : un gîte rural à Tarnac! Au cœur même de la mêlée et de la nature corrézienne. Ou plutôt au carrefour de trois départements (Creuse, Haute-Vienne et Corrèze), en ce lieu qu’on appelle le Plateau des Millevaches.

Le lieu parfait pour se ressourcer (Millevaches vient de mille sources, en latin) et s’hydrater (la pluie y est bien plus nourrie qu’en Bretagne!). D’ailleurs, j’y espérais de belles couleurs d’automne. Las, tout était encore très vert!

Dans ce paysage très vallonné, où paissent vaches et moutons, la nature, exubérante et sereine, invite à la randonnée. Chaque nouvelle perspective est un régal pour les yeux et il suffit qu’un peu de givre se dépose à l’aube pour que le moindre détail se pare d’une grande beauté. 

Pour ceux qui craignent la campagne comme la peste – je ne vise personne… 😉 – rassurez-vous! Même si chaque village est distant du suivant de sept ou huit kilomètres, même si l’annuaire de chacun des départements cités est épais comme un roman de Christine Angot, on peut aussi se divertir ou se cultiver. Le lac de Vassivière propose tout un tas d’activités. Il y des cafés sympas pour jouer, se réchauffer, lire…

C’est d’ailleurs ce que nous avons fait. Au grand dam de Poppy qui, à la place du conducteur, guettait sans faillir notre retour, alors que nous étions partis bâfrer à l’Atelier…

Ici, culture et nature font bon ménage. La preuve dans le jardin des sculptures de Vassivière… J’avoue que tout ne m’a pas convaincue. D’ailleurs je vous propose un petit quizz. Dans les photos qui suivent, triez le bon grain de l’ivraie. Qu’est-ce qui est art? Qu’est-ce qui ne l’est pas?

Franchement, l’œuvre d’art qui a besoin d’un panneau explicatif long comme un prêche pour expliquer au commun des mortels la géniale démarche de l’artiste, ça me laisse dubitative quant à la nature même de cet « art ». Inutile de vous dire que j’ai été bien plus convaincue par l’œuvre de Paul Rebeyrolle, dont on peut admirer une partie dans l’espace qui est dédié à l’artiste à Eymoutiers.

Pour terminer cette petite visite guidée, un poème. Il a été écrit par notre hôte – que j’appellerai simplement Dédé, parce qu’il est modeste et que je ne veux pas le gêner – et ravira tous les amateurs de champignons, et plus particulièrement de cèpes.

Le cèpe

Chez nous, en Limousin, trois mois avant nivose,

Autour du champignon on fait beaucoup de prose.

Moi, pour honorer ce cadeau de la terre,

Je m’en vais aujourd’hui vous en parler en vers.

Au détour d’un sapin, ou dans un lit de mousse,

Vous le découvrirez, souvent c’est là qu’il pousse.

Aprés l’avoir cueilli, non sans parfois de peine,

Refermez bien son nid car c’est là qu’est la graine.

Chercheur indélicat, ou inconscient peut-être,

Respecte bien ceci pour voir longtemps renaître

Ce mets tant apprécié des gourmets et gourmands

Que l’on sert au pays dans tous les restaurants.

L’auteur de ces vers n’est pas du tout poète.

Tout comme le maçon qui écrivit sa chanson,

C’est un simple chercheur, à la bonne saison.

J’espère que cette petite balade campagnarde vous a donné envie d’aller faire un tour dans ce joli coin de pays qui vaut vraiment qu’on s’y attarde. D’ailleurs, j’ai prévu d’y retourner. Aussi, vous me pardonnerez, mais l’adresse du gîte, je me la garde… 😉

27 réflexions sur « Balade en Corrèze »

    1. @ Anne : merci! Poppy a beaucoup souffert… Siestes devant le poêle, baignades dans les lacs, châtaignes à volonté, balades plusieurs fois par jour. Terrible, la vie de chien! 😉

  1. Merci pour ces photos ! Je ne connais pas du tout le coin, mais il est prévu que nous y allions un de ces jours, sur les traces des ancêtres de Mr K, un peu plus à l’ouest… Une petite cure de campagne pour les urbains que nous sommes !

    1. @ Keisha : la semaine qui se termine a été beaucoup plus belle. Et entre temps, les feuillages s’étaient parés de couleurs d’automne. Mal visé… Quand je dis qu’on va y retourner… 😉

  2. Je suis allée une fois dans ce coin-là ou juste un peu plus loin, j’aimerais bien y retourner. Les oeuvres d’art heu … on dirait plutôt un chantier abandonné. Toutes mes félicitations à Dédé, un vrai poète.

    1. @ Aifelle : et encore, je n’ai pas mis les photos des panneaux explicatifs. Il y a de quoi mourir de rire. Ou de nausée, c’est selon… Ah, Dédé et sa femme nous ont accueillis comme des rois, on a partagé un moment bien sympathique avec eux!

    1. @ Herisson : c’est vrai que ça tourne pas mal! L’idéal, c’est de trouver un bon coin, de remplir le fridge, d’avoir une pile de bouquins et de profiter de la vie sans plus toucher à la voiture. On le saura pour le prochain séjour… 😉

  3. Un billet qui donne envie et qui m’a bien fait sourire aussi avec le land art et la comparaison avec les romans de Christine Angot ! Par contre, Poppy a été bien gentil: il aurait pu partir avec la voiture, il a tout d’un lord anglais au volant !:)))

  4. Ah ! Les merveilleuses oeuvres d’art de l’île de Vassivière ! Je crois comprendre que tu as été aussi émue que moi en les contemplant.
    Heureusement, j’y suis allé en août : on a pu se rattraper en barbotant dans le lac (ce que tu n’as pas fait, j’espère.)
    Autre souvenir associé à ce coin : la relecture/correction d’un certain roman que tu as lu il y a peu. Eh oui : la Corrèze m’inspire autant que Dédé !

    1. @ Sébastien : quelle déception, ce parc des sculptures! 😦 Je n’ai pas barboté mais mon chien, oui! J’ai beaucoup aimé ce petit tour en Corrèze. Je trouve que la nature invite à la sérénité et au calme… En tout cas, elle t’a bien inspiré! 😀

    1. @ Chaplum : comment ça du mérite? Elle est traitée comme une princesse orientale : croquettes d’agneau, bains parfumés aux feuilles mortes, transport en palanquin à roulettes supersonique.:-)

    1. @ ICB : L’Aveyron, pourquoi pas… en effet mais là, on était en Corrèze! Je vois que Monsieur a besoin de quelques repères géographiques et si c’est Poppy qui conduit avec toi en passager, eh bien, on n’est pas arrivés! 😉

  5. Je connais un peu le coin et c’est vrai que c’est magnifique. Tes photos donnent vraiment envie de partir en vacances !!! Sinon, pas facile ton petit jeu avec les photos… Le mot Art, englobe bien des choses… peut-être un peu trop !

  6. Egoïste! se garder l’adresse du gîte! Et pauvre Poppy qui n’a pas le droit d’aller au resto. Un vie de chien, tu l’as dit! De belles photos qui témoignent de la beauté du paysage.. Oui, un pays peu peuplé (un annuaire comparable à un roman de Angot, j’aime bien!) où l’on peut vivre dans la nature mais il faut pour cela une grande « richesse intérieure » comme le disait notre facteur en Lozère!
    Je ne suis pas comme toi, j’adore les oeuvres du lac de Vassivière! Que l’on puisse les confondre avec des éléments naturels ne me gênent pas! C’est ça le land Art, quand tout se confond, quand la main de l’artiste et la nature ne font plus qu’un! Une nature qui, de toutes façons, a été déjà façonnée par la main de l’homme et qui par conséquent n’est plus tout à fait « naturelle »!

    Bravo à Dédé pour son poème « écolo ». Moi je peste contre les ramasseurs qui saccagent les champignons non comestibles à grands coups de bâton et vont finir par les faire disparaître! Alors qu’ils sont si beaux!

    1. @ Claudialucia : ça c’est du commentaire! 😉 Je n’ai pas trouvé que les œuvres de Vassivière se confondaient vraiment avec le paysage. Passe encore pour les pierres dans le sol mais le reste… Ce qui m’agace, c’est le côté hermétique de la chose. Poppy est un chien très malheureux, c’est bien connu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s