C’était pas ma faute…

… le titre tombe à pic pour ce premier billet que j’écris avec des lunettes sur le nez. S’il y a des erreurs, eh bien, ce ne sera pas de ma faute. Ce sera celle des lunettes…

Je ne peux pas dire que j’aime passionnément cet accessoire, juché sur mes sinus, et qui rétrécit mon champ de vision comme un mauvais écran de cinéma. Mais la fréquentation assidue de l’ordinateur fatigue mes mirettes et si je veux pouvoir continuer à écrire sans me transformer en lapine albinos, eh bien, je dois faire quelques concessions, notamment financières à Alain A., célèbre opticien, qui m’a délesté de la modeste somme de… Bon, enfin passons, vous êtes là pour lire un billet sur le roman de Kristof Magnusson et je vous ennuie avec des problèmes bassement matériels…

Ils sont trois et leurs routes n’auraient jamais dû se croiser mais voilà, la plupart du temps, on ne fait pas ce qu’on veut et quand, une fois, une seule fois, on prend une petite initiative, tout se met à dérailler…

Meike est traductrice. Lasse de la vie qu’elle menait à Hambourg, entre son copain et leur groupe d’amis bobos, elle s’est sauvée et installée dans une maison, à la campagne, où elle attend impatiemment le prochain livre d’Henry LaMarck, qu’elle devra traduire.

Henry LaMarck, lui, est un écrivain connu, reconnu mais qui n’a plus de jus… Il doit livrer « le » livre du siècle et n’a pas le début du commencement d’une minuscule idée. Et les demandes de précisions reçues de sa traductrice allemandes l’ont totalement déprimé. Il erre dans la ville, impuissant et fini. Jusqu’au jour où il voit, dans le journal, le visage d’un trader, dont le visage las l’inspire instantanément…

Jasper est le trader dont la photographie s’étale dans le journal. L’argent est le cadet de ses soucis, lui, ce qu’il veut, c’est faire carrière. Il y a passe ses jours, ses nuits et même le petit intervalle entre les deux.

Entre surprises, embuscades, quiproquos et courses poursuites, ces trois-là vont se croiser au Caribou, le café situé en face de la banque Rutheford & Gold, où travaille Jasper, et finir par devoir vivre quelques jours ensemble dans une maison délabrée, dans la campagne, en Allemagne… Entre ces deux bornes temporelles, une multitude de péripéties inédites aura tenu en haleine le lecteur…

Mis à part le fait que je m’attendais à rire plus franchement et plus souvent, j’ai apprécié cette lecture qui apporte un éclairage intéressant et drôle sur la profession de trader mais aussi celle de traductrice ou d’auteur… On suit avec plaisir ces trois trajectoires qui se croisent, se décroisent, se mélangent jusqu’au dénouement final. L’écriture est maîtrisée, le récit enlevé.

Un bon moment de lecture à recommander, même aux détenteurs de Livret A…

Merci à Keisha, grande pourvoyeuse de plaisirs littéraires…

D’autres billets : Kathel, Clara

C’était pas ma faute, Kristof Magnusson, Métailié, 20€

33 réflexions sur « C’était pas ma faute… »

  1. Même si on ne rit pas à gorge déployée, je me suis bien amusée à cette lecture et à ces chassés-croisés de plus en plus déjantés. Un excellent moment de détente.

  2. Le livre était déjà noté mais je voulais surtout te dire : bienvenue dans le joyeux monde des lunettes et ses petits plaisirs (genre … je ne comprends pas pourquoi il y a du brouillard alors qu’en fait, c’est juste les lunettes qui sont sales ! mdr !)

  3. Un livre déjanté ( tout comme ta photo !).
    Je porte depuis l’age de 9 ans ces choses et maintenant, si je ne les ai pas, j’ai l’impression d’être nue…

  4. Bonjour,
    Et oui, avant de parler des livres que j’ai lus, je partage ma lecture avec cet instrument qui m’est indispensable. Sans eux, je reste sans voix, devant des petits signes qui ne veulent rien dire … Et si je mets sur mon nez ce drôle d’objet, par magie, il me traduit ce qui est écrit dans le livre … et je comprends tout !!!
    Mes lunettes sont mes compagnons indispensables de lecture … et ils me disent de noter ce livre qui me fera sourire …
    Merci mon amie !

  5. Je porte des lunettes depuis que je suis toute petite, je vis avec, ça fait tout drôle de lire que d’autres se sentent le cham de visoin restreint… Cela dit, j’aimerais piocher ce livre en bibliothèque !

  6. PS. J’ai zappé le sujet lunettes .. je n’en utilise pas encore pour lire, mais je ne me suis jamais vraiment habituée à mes lunettes de myope et astigmate tardive (survenu à 30 ans). Je ne perds pas une occasion de ne pas les mettre …

  7. Bienvenue au club des lunetteuses ! Tu verras, on s’y fait, finalement ! Certain(e)s en font même un accessoire de mode !
    Quant au livre, il a l’air sympa !

  8. Non, on ne rit pas à gorge déployée, mais c’est bien vu et on sourit beaucoup, non? Et un poil givré vers la fin, ça j’aime.
    Bon, les lunettes : bienvenue au club… Presbytie? (déjà?)

  9. Étonnante, ta photo… je ne sais même pas comment tu as fait ! Mais on s’y habitue très bien, aux lunettes ! Je ne les enlève plus que la nuit, parce qu’entre le travail, l’ordi, les livres, les recettes de cuisine, la conduite, les étiquettes dans les magasins, la télé… j’ai plus d’occasions de les mettre que de les ôter !

    1. @ Kathel : c’est mon photomaton personnel qui déraille un peu! 😉 Non, c’est Photobooth, de chez les produits Apple… Je constate au fur et à mesure des commentaires que je ne suis pas seule à avoir ces drôles de bésicles sur le nez…

  10. La photo (et la nouvelle) nous ferait presque oublier le billet ! 🙂 Je n’en mets que pour l’ordi et c’est déjà pas mal, en ce moment j’ai une branche qui est cassée, c’est génial !
    Si ce livre fait (au moins) sourire, je le note ! ça changera un peu…

    1. @ Asphodèle : le livre permet de passer un bon moment, un peu déjanté sur les bords. C’est toujours bon à prendre en ces temps de crise-austérité-mauvaises nouvelles…

    1. @ Océane : décidément, je me sens moins seule… 😉 Ce livre mérite qu’on s’y arrête. Idéal pour un week-end frileux au coin de la cheminée (ou du radiateur… ) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s