Portrait chinois 2 : le retour de la mort qui tue…

Je croyais m’être débarrassée de ce truc qui colle à la blogosphère comme une pastille Valda mâchouillée mais il m’est revenu sur le coin du museau, lancé à toute vitesse (bien sûr) par l’intrépide Juliette qui, bien qu’elle souffre de procrastinitum epandinium aigüe, ne fait pas les choses à moitié… Donc, me voici contrainte (moralement, seulement, je vous rassure, la pompe à vélo qui bat la mesure, dans sa main super musclée, c’est juste pour rigoler…) de répondre aux questions suivantes :

  1. Si j’étais « Moi » (comprenez Juliette) : je me baladerais avec un vélo sur l’épaule en guise de sac à main, j’aurais une frange qui fait ^ ou bien # ou encore & et que je cacherais sous mon casque, j’accrocherais un poster de Craig au plafond de ma chambre et j’aurais un placard secret rempli de bouteilles de sirop d’érable.
  2. Si j’étais Fashion : j’écrirais des billets en crypto-moldave qui feraient glousser Cuné et je boirais des coquetelles qui me feraient tourner la tête et dire plein de bêtises. Oups! I did it again…
  3. Si j’étais amoureuse : mais je suis toujours amoureuse! Quelle question! Tous les matins je me regarde dans la glace, je caresse mon nombril dans le sens du poil et je me dis que je suis Belle – et le regard des hommes est là, dans la rue, pour me le signifier. Et puis après, je me demande comment font les autres. C’est vrai, quoi, comment peut-on vivre sans la Beauté? Ah, c’était pas l’objet de la question? Désolée, je me laisse toujours emporter par mon sujet…
  4. Si j’étais anglaise : mais je suis anglaise! La preuve, je bois du thé, je mets de la marmelade sur mes tartines de Tradition et j’ai un Beagle (c’est bien ce qu’on disait, sont fous ces Anglais…).
  5. Si j’étais écrivain : mais je suis écrivain… Seulement, soit personne ne le sait, soit il faut ajouter le mot « public » derrière, et tout de suite, ça fait moins prestigieux…
  6. Si j’étais en colère : mais je suis en colère! Non De Dieu de Put** de Mer** , Juliette, t’en as pas plein les bottes de me faire suer avec ces questions à la c**?????????
  7. Si j’étais d’humeur joueuse : impossible de répondre à la question. C’est un état qui m’est totalement étranger…
  8. Si j’étais un rideau : bon, je vous ai expliqué hier que je savais coudre des poches et des fermetures éclair mais apparemment, ça ne vous suffit pas…. Alors, un rideau? Eh bien je serais celui de la douche de quelqu’un que je n’aime pas et à chaque courant d’air, paf, je me collerais à lui pour bien commencer ma journée en lui gâchant la sienne…
  9. Si j’étais une pandémie : la blagoulette. Ne riez pas, c’est super douloureux…
  10. Si j’étais un assureur : je prendrais une assurance-vie en faveur de mon meilleur ennemi (Wens, tu me lis, chaton?) et puis je maquillerais mon suicide en crime crapuleux…
Je ne transfère à personne… Déjà, j’ai répondu deux fois aux questions, je ne vais pas en plus contribuer à la propagation de ce tag! Tonnerre de Brest!
Sinon, merci ma petite Juliette adorée pour toutes ces questions qui, je n’en doute pas, permettront à mon fan-club de mieux connaître! Je vous aime tous. Bisous bisous… 
Bonus : la photo du jour… 

34 réflexions sur « Portrait chinois 2 : le retour de la mort qui tue… »

  1. Tu m’as fait bien rire avec le coup du rideau de douche … j’ai donc du être en contact avec la réincarnation d’un de mes ennemis en cet objet et pas qu’une fois, parce que les rideaux de douche adorent se coller à moi 😉 Du coup, à la maison, je n’en ai plus !

  2. Je découvre ce matin dans un de tes commentaires sur un blog que tu étais bi-centenaire…punaise l’arthrose ça fait mal dans les articulations…je tagues, tu tagues… Comment vas-tu belle amoureuse ?

  3. Ben voilà! L’inspecteur Mc intosh étant totalement inopérant, tu as trouvé un moyen de te débarrasser de ton meilleur ennemi Wens. Machiavélique, non? Le hic c’est qu’il faut que tu meures avant mais bon, passons, c’est un détail! Et je suis d’accord avec toi, le jeu en vaut la chandelle, il l’a bien mérité!
    Euh! çaaa vaaaa? Tu eeees caaalmééé? (voix chevrotante) On peut s’aventurer sur tes terres?

    1. @ Claudialucia : MacIntosh attend son heure – peut-être bien dimanche prochain… Qui sait? Il n’est pas moins retors que son vieil ennemi! En attendant, je bâtis des stratagèmes, c’est vrai… mais ce sont des informations à prendre au conditionnel, bien sûr! 😉 Et je tiens à préciser que je suis tout à fait calme, c’est ma plume qui pratique parfois la danse de St Guy, mais je n’y suis vraiment pour rien. Sur mes terres? Mais venez! Vous serez les (très très très) bienvenus et ton kouign amann pour 12 t’attend, n’oublie pas!

  4. Mais c’est qui, cette Juliette pour te mettre dans un éta tpareil ?? (Qu’elle revienne, qu’elle revinne, déjà qu’il y avait beaucoup d’humour, on rigole deux fois plus, et ça commence à faire très mââââl !!)

    1. @ Anne : ouh, là, doucement, il ne faut pas abuser des bonnes choses! 😉 Mais si tu veux rire, je te conseille les billets de la Juliette en question… on ne peut les lire sans glousser! Son prénom dans mon billet mène directement à son blog… Enjoy!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s