Seuls dans la ville (entre 9h et 10h30)

Que ceux qui ne connaissent pas encore Yves Grevet lèvent le doigt! Comment? Vous ne vous êtes pas encore plongés dans Méto? Il va falloir réparer cela au plus vite… mais vous tancer pour vos lacunes en littérature jeunesse n’est pas le but de mon billet aujourd’hui.

Je veux plutôt vous parler du nouveau roman d’Yves Grevet, Seuls dans la ville entre 9h et 10h30. L’idée de départ est originale, aussi originale en tout cas que la prof de français qui la lance… Elle propose à ses élèves de Première de se poster à l’endroit de leur choix, dans la ville, entre 9h et 10h30 et d’écrire ce que cela leur inspire : description, fiction, poésie…

Or il se trouve que ce jour-là est aussi celui où la police retrouve le cadavre de Maître Marideau, le notaire de la ville, dans sa voiture, sur l’île aux Chiens. Comme les forces de l’ordre semblent nager dans la semoule piétiner et n’avoir aucune piste, Erwan, un des jeunes lycéens présents dans la ville ce jour fatal, décide d’utiliser les copies de ses camarades pour tenter de trouver des indices qui permettraient de remonter jusqu’au coupable.

Le lecteur peut suivre l’histoire mais aussi lire les copies des élèves et les commentaires de la prof sur ces mêmes copies.

J’ai trouvé l’histoire originale, facile à lire. Les personnages principaux sont sympathiques. Cependant, j’ai été un peu déçue par le style, que j’ai trouvé neutre, voire quelconque. Il y a bien sûr quelques passages drôles ou émouvants mais j’ai trouvé que tout cela manquait d’énergie, de brio, de ce flamboiement qu’il y a souvent chez les adolescents de cet âge et que l’on peut retrouver dans le Maxime d’Anne Percin par exemple (Comment bien rater ses vacances). Une écriture un peu pépère et des adolescents intelligents mais, pour finir, bien trop sages à mon goût…

L’avis de Bladelor, qui rejoint le mien.

14 réflexions sur “ Seuls dans la ville (entre 9h et 10h30) ”

  1. Moi, je peux lever le doigt car si j’ai bien noté Méto, je ne l’ai pas encore lue, cette trilogie ! Je crois que je vais commencer par elle car elle me tente plus que ce nouveau roman !

  2. Je partage ton avis sur ce livre. Il appartient à la sélection du Prix Trégor-Ados auquel participent mes élèves. J’ai préféré très nettement (je fais de la pub pour un ami !) : un amour de geek de Luc Blanvillain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s