Le Pari Hellène

Parce que chez moi, la Grèce est une affaire de (belle) famille, je ne pouvais pas ne pas participer au Pari Hellène lancé par Nathalie et relayé par Asphodèle.

Et comme je n’ai pas l’habitude de faire les choses à moitié (hum, hum…), je me suis inscrite dans la catégorie Ouzo. Non pas que j’aime particulièrement cet apéritif (à vrai dire, je déteste même l’anis… mais je ne dis pas non aux petits mezzés qui l’accompagnent…) mais c’est la plus vaste : une œuvre de l’Antiquité, un disque ou un film, deux choix libres et une recette de cuisine…

J’ai déjà quelques petites choses sous la main :

  1. Un livre de recettes grecques
  2. Des polars de Petros Markaris
  3. Un roman de Nikos Panayatopoulos, Le Gène du doute, dont je vous parlerai sûrement.
  4. Les chérubins de la moquette, de Eléni Yannakaki
  5. Une méthode pour apprendre à parler grec…
Si la Grèce vous intéresse, je ne saurais trop vous recommander d’aller faire un tour sur le site de la célèbre librairie grecque parisienne Desmos qui propose des romans en grec et des romans grecs traduits en français, ainsi que des méthodes de langues. Il est aussi possible de commander des ouvrages par la Poste.

13 réflexions sur « Le Pari Hellène »

  1. Efkaristo parapoli !^^ Enfin quelqu’un qui nous aiguille sur des auteurs grecs contemporains ! J’en ai relevé sur Google bien sûr mais autant lire ce qui est conseillé… Je serais curieuse de voir les couv’ de ton livre de cuisine et de ta méthode pour apprendre le grec, si ça se trouve nous avons les mêmes ! (les deux achetées en Grèce en 1984 !) Et je note de suite la librairie grecque à Paris (je ne peux te donner que le nom du meilleur restau grec !) Kalispéra ! 🙂

    1. @ Asphodèle : tu peux voir les couv’ sur la photo! La méthode est récente, je doute qu’on ait la même, j’ai même un CD, c’est te dire à quel point c’est moderne! 😉 Ton resto, c’est Mavrommatis, peut-être? Je le connais bien pour l’avoir pratiqué un certain nombre de fois…

  2. C’est marrant mais la littérature grecque ne m’évoque absolument aucun nom ! Je me demande d’ailleurs bien pourquoi. J’ai l’impression de ne jamais apercevoir d’auteurs grecs dans l’actualité littéraire ou alors c’est moi qui ne suis pas assez attentive ?

    1. Bonjour Cynthia. J’ai précisément créé ce challenge pour cette raison. Je me suis aperçue avec effarement qu’à part les auteurs antiques je ne connaissais rien à la littérature grecque, je trouve que c’est un peu la honte. Donc oui, je lance un truc sur un sujet auquel je ne connais rien…

    2. @ Cynthia : ils existent mais ne sont pas souvent traduits je pense… et ceux qui le sont ne font pas l’objet de pub… alors, cela explique une relative invisibilité!

  3. Enfin, nous allons entendre parler de la Grèce autrement que pour sa dette ! J’ai été très fan de la chanteuse Angélique Ionatos, vue plusieurs fois en concert. J’avoue peu connaître leur littérature à part Kazantzakis, lu dans ma jeunesse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s