Mémoires de ronces et de galets

Aujourd’hui, dans Le Gueuloir de Gustave, je vous propose un extrait des Mémoires de ronces et de galets, de Xavier Grall, poète, écrivain et journaliste breton. Il y parle de la maison qu’il a achetée dans la région de Trégunc et où il vient passer ses vacances, trois mois par an, avec sa femme, ses filles et son chien.

L’affaire avait été conclue très vite et quelques mois plus tard ce qui se mourait lentement avait été restauré, couvert d’ardoises, nettoyé, raclé, conservé dans son plan initial, rendu à la vie, restitué aux fêtes et aux chansons. De son lit d’orties elle surgissait maintenant, discrète, attirante, mystérieuse, sans nulle coquetterie, basse sous le vent, captant sur la pente bleuâtre du toit le message des ciels errants, la rage des pluies et le salut des migrateurs. Et j’aurais aimé que les hirondelles maçonnent leurs nids sous l’auvent et que sous notre regard elles distribuent la vie dans les petits becs avides mais elles ont préféré le conduit de ma cheminée et elle y retrouvent chaque année, mes Africaines, les deux nids qu’elles y ont fixés et qui forment deux poches grises dans un manteau de suie noire. Et c’est un bal de plumes et d’ailes chaque fois que les mères agiles se glissent dans le trou, apportant avec elles un morceau de ciel bleu et les mouches et les guêpes que gobent les petits, nés chez moi, en Cornouaille, dans ma fabrique de rêves et de poésie.

Mémoires de ronces et de galets, textes donnés à la revue Sav Breizh, Xavier Grall, An Here. 

11 réflexions sur « Mémoires de ronces et de galets »

  1. Je me souviens comme si c’était hier de la première poésie entendue de Xavier Grall, dans une émission de France-Culture. J’ai dressé l’oreille aussitôt, il était question de la mer. « mémoires de ronces et de galets » est-ce que c’est un livre ? ou seulement des articles ?

  2. Je me suis replongée avec délices dans les écrits de Xavier Grall cet été; je continuerai de le redécouvrir tout au long de l’automne/hiver avec la complicité de la Biblio Xavier Grall de Landivisiau qui met les petits mots dans les grands à l’occasion du trentième anniversaire de sa mort.

  3. La bibliothèque de Landivisiau est bien représentée parmi les visiteurs de ce blog :-). Si je compte bien cela fait trois… Il est grand temps que je découvre Xavier Grall. Je suis impardonnable !

  4. Sylire….malgré l’estime que je te porte…pas avoir lu Grall…impardonnable….
    Lire « La fête de nuit » mon plus grand souvenir de lecture dans ma lointaine jeunesse…
    Yvon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s