Rien qu’une belle perdue

Excellente surprise que ce polar pris par hasard à la médiathèque. J’avais déjà fait un essai avec un autre auteur dans cette collection et le courant n’était pas passé. Mais là, bingo, bonne pioche!

Tout d’abord, le style fluide m’a plu. Pas d’effets de manche, pas de phrases bancales à force d’avoir été travaillées. Un rythme qui coule sans accroc. Premier bon point.

Ensuite, le héros désabusé – Gaspard Cloux, flic à Strasbourg – a tout pour être attachant. Il a perdu sa femme cinq ans auparavant et élève seul – et non quelques sans difficultés… – sa fille de huit ans, Estelle. Il sait parler à son équipe sans bomber le torse et montre quelques failles qui le rendent définitivement humain…

Enfin, l’intrigue, menée de main de maître scotche le lecteur à son fauteuil. La tension va crescendo, les péripéties se succèdent et plus on tourne les pages, plus on se demande comment tout ça va (mal) finir… Les méchants sont vraiment méchants et la machination que des esprits supérieurs ont tramée est tellement retorse que Gaspard n’y voit que du feu (c’est le cas de le dire…) jusqu’à la fin…

Tout commence avec le corps d’un musicien qu’on retrouve dans le coffre d’une voiture dans un immeuble à l’abandon, dans la banlieue de Strabourg. Carbonisé, salement amoché, l’homme semble avoir été torturé avant qu’on l’abandonne à son triste sort. Quelque temps plus tard, c’est une actrice de porno qu’on retrouve chez elle, les membres brisés et le corps torturé au scalpel… Le mode opératoire rapproche les deux affaires. Et comme si ça ne suffisait pas à occuper les jours de Gaspard Cloux, sa fille tombe malade et il doit trouver d’urgence une garde-malade…

Amateurs de polars bien noirs, vous pouvez sans risque mettre vos pas dans ceux de Gaspard Cloux… Vous vivrez avec lui quelques heures haletantes et ne serez pas déçus du voyage. Un auteur que je vais suivre de près…

Un petit mot à l’éditeur : corrigez, corrigez et corrigez encore, il reste des fautes! 

Le site de l’auteur

Rien qu’une belle perdue, Eric Fouassier, Pascal Galodé Editeur, 19€90

21 réflexions sur “ Rien qu’une belle perdue ”

    1. @ Richard : oui, un auteur à suivre… Il a écrit beaucoup de nouvelles avant de se lancer dans les romans. Et il a encore plein d’idées dans ses tiroirs…

  1. Connais pas, mais ton billet est tentant, par contre, ton conseil à l’éditeur me laisse augurer du pire, et j’ai horreur quand on malmène l’orthographe, qui se perd déjà bien assez ailleurs, les livres doivent montrer l’exemple…

    1. @ Ys : j’ai repéré trois ou quatre grosses fautes… Pour le reste, rien à dire, le style est classique et sans bavures. Et l’histoire tient la route jusqu’au bout…

    1. @ Aifelle : il n’y en a pas tant que ça mais bon… l’histoire est vraiment réussie, c’est dommage de gâcher le plaisir du lecteur avec des fautes qui auraient pu être évitées… Y’a des écrivains publics pour ça non? 😉

  2. Merci pour ce commentaire flatteur. Je suis notamment sensible au fait que vous ayez apprécié mon écriture que je cherche toujours à mettre avant tout au service de l’histoire que je veux raconter. J’espère que vous apprécierez autant mes autres livres, déjà écrits ou à venir.
    Quant aux fautes qui demeurent, cela ne peut que m’inciter à être encore plus rigoureux dans mes relectures. Car avant l’éditeur, il y a l’auteur ! Encore merci pour votre note qui ne peut que m’encourager à perséverer ! Amitiés littéraires. Eric Fouassier

    1. @ Eric Fouassier : ce premier rendez-vous m’a donné envie de découvrir d’autres titres, en effet, et je me réjouis de retrouver bientôt Gaspard Cloux puisque j’ai cru comprendre qu’un autre roman était en route… Merci d’être passé par ici… J’espère vous y revoir souvent! Amicalement. Gwenaëlle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s