The other side of the story

Trois filles.

Trois histoires qui, comme une tresse, se croisent et se décroisent.

D’abord, il y a Jojo, agent littéraire ambitieuse, qui a eu la mauvaise idée de tomber amoureuse de son patron – marié évidemment… Ensuite, il y a Lily, la jeune maman, dont le premier roman a rencontré un succès inattendu mais qui peine à en écrire un second. Enfin, il y a Gemma, l’organistrice d’évènements surbookée, appelée en urgence à la rescousse par sa mère car son père vient de quitter le domicile conjugal pour aller vivre avec sa secrétaire. Quand on apprend que Lily a piqué son amoureux à Gemma et que Jojo est celle qui a révélé Lily, on comprend que le destin de ces trois femmes est lié, d’un côté ou de l’autre de l’histoire…

C’était la première fois que je lisais un roman de Marian Keyes. Je crois que c’est chez Juliette que j’avais vu un billet à son sujet mais impossible de le retrouver – Juliette, désolée d’être aussi brutale, mais une grenouille ne retrouverait pas ses têtards dans tes billets… Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié cette lecture. Ces portraits de femmes, tous différents sonnent juste. Jojo, avec son côté frondeur et sa capacité à l’auto-dérision, est sans doute celle qui m’a le plus plu. Lily, gentille mais indécise et Gemma, allumée et compliquée, sont bien campées mais je me suis senti moins d’affinités avec elles. J’ai beaucoup aimé l’évocation du fonctionnement d’une agence littéraire – chose qui n’existe quasiment pas en France. Ce n’est pas une histoire rose bonbon, loin de là car comme dans la vie, il y a de tout dans ce livre : des bonnes et des mauvaises surprises, de l’amour sous toutes ses formes (y compris quand ça commence à sentir le roussi… ), des amis et des ennemis, des rêves qui aboutissent et d’autres qui finissent en miettes, du génie et du cliché et des soirées (très très) arrosées qui ne laissent aucun souvenir… Et beaucoup d’humour!

Un petit extrait en guise de conclusion…

I should never have started this thing with him, Jojo thought. I could be in love with someone else right now, someone who wasn’t married. Well, shoulda woulda coulda… If only it was just about sex, she thought regretfully. If only it was about thrillingly dangerous bonks. Relationship gurus always said that an attraction based on friendship and mutual respect was far more likely to stay the course – and the bastards were right.

Le site de l’auteur

The other side of the story, Marian Keyes, Penguin. 7£99

30 réflexions sur “ The other side of the story ”

  1. J’en ai lu au moins trois de cet auteur et toujours avec grand plaisir. Dommage que les couvertures françaises donnent l’impression que c’est de la chick-list, je trouve que c’est le niveau du dessus.

    1. @ Aifelle : tu as raison, ce n’est pas vraiment de la chick-litt. Il y a un côté plus dense et sombre qu’on ne trouve pas dans les livres « girly ». Les personnages féminins sont très attachants…

  2. C’est vrai que ça fait chick litt mais si c’est en mieux, pourquoi pas (puis je dis pas non à un roman de nana de temps en temps, je viens d’en finir un 😉 )

    1. @ Manu : les personnages principaux sont tous féminins, très bien construits et attachants. Après, je pense effectivement qu’Aifelle a raison, on est quelques crans au-dessus de la chick-litt…

  3. J’adore, j’adore, j’adore Marian Keyes, elle a une façon de raconter l’amitié, la vie ! J’avais fait un billet sur « réponds si tu m’entends », et ça m’ennuie qu’on parle d’elle en terme de chick litt, c’est la stratégie marketing de son éditeur en France pour vendre (et les couvertures criardes ça aide….) mais elle vaut tellement mieux !

  4. quoiiiiiiiiiiiiiiii!!! t’as qu’à dire que c’est le dawa chez moi! le billet c’est : « fume , c’est de la guimauve… » (c’est très bien rangé dans ma tête…)http://horsdutemps.hautetfort.com/archive/2010/01/18/58b27a0f62aed07b02777b9dca7d3ea5.html

    mon préféré de Keyes.

    1. @ Juliette : ah, merci pour le lien! Je savais bien que c’était dans ton bazar blog que j’avais vu mention de ce livre… Je vais aller relire ta chronique tiens, et faire mon mea culpa en même temps!

  5. J’ai lu tous les comm, noté que ce n’est pas de la chick lit (au début j’y pensais quand même) (mais de toute façon ce n’est pas interdit d’en lire!)

    1. @ Keisha : oui, et c’est d’ailleurs dommage de mettre des livres dans des catégories comme ça… Je suis sûre que ça refroidit certains lecteurs…

  6. PS. Mon préféré reste « les vacances de Rachel » le premier lu et le premier traduit en français je crois. Je te le conseille vivement.

  7. Je n’ai lu que « Les vacances de Rachel » de cette auteure mais cela m’avait suffisamment plu pour que j’achète un ou deux autres titres de cette auteure … que j’ai laissés prendre la poussière dans ma PAL ! Ce titre-là me dit quelque chose en tout cas … soit il est dans ma LAL soit il est dans ma PAL 😉 mdr !!

  8. Marian Keyes, c’est une des chouchoutes de ma mère : elle me les refile les uns après les autres avec ordre de les lire ! J’adore quand elle est sévère 😉

  9. J’aime beaucoup Keyes, j’ai commencé par Angels, qui m’avait agréablement surprise car je pensais au départ que ce serati de la chick lit rose bonbon or ce n’est pas du tout le cas. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s