Mon père est femme de ménage

C’est par le plus grand des hasards que j’ai emprunté ce livre à la médiathèque alors que sa version filmée doit sortir aujourd’hui… Je ne peux augurer de la qualité du film – bien que la bande annonce m’ait parue assez fidèle à l’esprit et aux dialogues – mais je peux vous parler du livre. Il se lit comme on prend une petite récréation. De l’humour, un style allègre et sous la légèreté du propos, des réflexions font mouche et stoppent net le lecteur dans son éclat de rire.

Paul, dit Polo, a est un adolescent presque comme les autres. Il vit dans la banlieue parisienne, va au collège et voit régulièrement ses copains pour jouer au foot. Le hic, c’est que son père est femme de ménage, sa mère ne sort pas de son lit et sa sœur rêve de devenir Miss Salami… Dans cette famille un peu frappée, Paul n’a d’autre choix que de se raccrocher aux mots puis aux livres. Il a de l’ambition et ne veux pas finir comme son vieux.  Alors, il se forge une culture, la sienne. Il gravit les marches du savoir, une à une, espérant voir plus loin et pouvoir un jour sortir de son bourbier social. En attendant, il donne souvent un coup de main à son père pour le ménage.

Je trimballe le chariot de produits jusque dans les toilettes hommes et il me vient une drôle de pensée en voyant ce qui m’attend. Je me dis qu’un homme a beau employer des mots dédaigneux, arrogants, supérieurs et transcendants, il ne sait toujours pas viser dans le trou.

C’est un peu la « France d’en bas » que décrit Saphia Azzeddine. Celle qui marne, celle qui joue au loto mais ne gagne jamais aucun gros lot, celle qui économise un an pour offrir un blouson à son fils, celle qui sent sous les bras… J’ai trouvé ça bien vu, réaliste et très drôle. Il faudra plusieurs années à Paul pour comprendre que la honte est un concept relatif et que son père ne peut pas se réduire à la serpillère qu’il manie.

Je m’en suis voulu de l’avoir maudit si souvent pour ses blagues vaseuses, ses yeux trop souvent baissés et ses trop nombreux « que » dans une même phrase. Je m’en suis voulu de n’avoir pu imaginer que mon père pourrait épargner pour moi. Et m’épargner moi.

Un livre qui vous fera, à coup sûr, passer un bon moment. Parfois, c’est juste ce dont on a besoin…

Mon père est femme de ménage, Saphia Azzedine, Editions Léo Scheer. Le site de l’auteur est ici.

22 réflexions sur “ Mon père est femme de ménage ”

  1. Je l’ai lu, c’est marrant j’avais un apriori négatif vu le barouf autour de sa relation avec un acteur bien connu, hum, et je m’attendais à moins bien. Et puis j’ai été happée par le côté touchant et réaliste et l’optimisme général malgré l’environnement pas folichon…

  2. Aimant beaucoup François Cluzet, je crois que je vais d’abord voir le film, comme Juliette. Ce qui ne m’empêchera pas de découvrir le livre après.

  3. Son premier roman Confidences à Allah était plutôt pas mal. Un peu « à la mode » pour l’écriture mais pas mal du tout.

  4. Oui, il est bien tentant ce roman et tu donnes envie de le lire! Mais il n’est vraiment que cela « divertissant »? Parler de la France d’en bas est tellement rare que l’on aurait aimé qu’il soit un peu plus!
    Les Confidences d’Allah de cet écrivain a été mis en scène par le Chêne noir d’Avignon. Je n’ai jamais pu voir le spectacle car il a toujours été joué à guichet fermé mais l’actrice principale a obtenu une récompense( meilleure jeune actrice).

    1. @ Claudialucia : il y a du léger, il y a du grave mais j’ai l’impression que le parti pris de l’auteur, dans cette histoire a été de dire « Mieux vaut en rire… « .

  5. Appétissante la présentation et moi je préfère toujours le livre à l’adaptation ciné, trop de déceptions dans ces dernières…Il est sur ma LAl gonflée à bloc, je le lirai mais quand ??^^

    1. @ Asphodèle : je suis comme toi, je suis souvent déçue par les adaptations… C’est un livre idéal pour un moment de détente. A réserver pour cet été, peut-être…

  6. Je l’avais lu quand j’avais appris que le film devait sortir. J’ai adoré et l’adaptation au cinéma est pas aussi. En plus avec François Cluzet que j’apprécie beaucoup.

      1. Et bien si tu as l’occasion de le louer en dvd tu passeras un bon moment. Le film est fidèle au livre même si certaines scènes n’y figurent pas ou présenter autrement. Ce qui est normale on ne peut pas faire passer la même chose de la même manière entre un livre et un film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s