Killer Blonde

Bon, rien qu’avec le titre, je perds déjà la moitié de mes fidèles (mais rares) lecteurs. Oh, râlez-vous, encore un livre en anglais! Ben oui, mea culpa et aussi un peu la culpa de Juliette qui m’a transmis le virus Jaine Austen… Allez, non, ne partez pas, je vous assure que vous ratez quelque chose. C’est l’occasion ou jamais de vous réconcilier avec l’anglais. Personne ne résiste au charme très particulier de Jaine. Je vous en ai déjà parlé ici.

Jaine est « freelance writer » (écrivain public quoi…) mais les circonstances aidant, elle se lance parfois aussi sur la piste des méchants en jouant les détectives privés.

Dans Killer Blonde, elle est embauchée par SueEllen Kingsley, ex-star de la télévision commerciale et épouse du célèbre chirurgien esthétique Hal Kingsley. Celle-ci s’est en effet mis en tête d’écrire un livre sur ses trucs d’hôtesse pour bien recevoir. Entre la Nadine de Rostchild version WASP et la blonde américaine « pure bitch » (100% sal***), SueEllen Kingsley représente ce que la société américaine produit de plus effarant : une femme 50% humaine, 50% siliconée, stupide, creuse, cupide, manipulatrice, méchante, superficielle et j’en passe. Obsédée par sa ligne et celle des autres, elle contraint sa belle-fille au jeûne et Jaine au régime involontaire. Adepte des bains qui durent des heures et lui permettent de montrer ses vrais-faux seins, elle oblige Jaine à rester assise aussi longtemps sur la cuvette des toilettes pour prendre des notes. Bref, vous l’aurez compris, SueEllen n’a pas que des amis et quand on la retrouve morte – dans son bain, comme Claude François – il ne fait aucun doute qu’un de ses nombreux ennemis jurés est passé à l’acte…

Rien qui concerne Jaine Austen me direz-vous… Eh bien si car Heidi, la belle-fille de SueEllen est accusée du meurtre. Elle avait le mobile, l’occasion et la veille du meurtre, elle a déclaré devant trente témoins souhaiter la mort de SueEllen… Mais Jaine, avec son cœur de marshmallow, est persuadée que la jeune fille est innocente et elle est bien décidée à le prouver à la police. Comment? En trouvant le vrai coupabl, pardi! Et la liste est longue : un mari qui voulait divorcer, une amie d’enfance jalouse, un amant humilié, une masseuse intéressée… Mais il en faut plus pour décourager Jaine Austen!

Encore une fois, on rit et on est pris par l’histoire. L’intrigue est mieux ficelée que dans le premier épisode. Quant à Jaine, elle est fidèle à elle-même : gourmande tendance boulimique, curieuse jusqu’à l’intrépidité, folle de son chat qui n’a d’yeux que pour la bouffe… Je vous recommande particulièrement la scène d’anthologie du dîner « blind date » avec Ted the Termite. Plus catastrophique, ça n’existe pas…

Allez, un petit extrait en guise de zakouski…

« So how about it? » she said. « Will you stay for dinner? »

Was she kidding? If I had to listen to one more word about Aunt Melanie and her damned pecan balls, I’d go bonkers. No way was I staying for dinner. I’d head straight home with a pitstop at McDonald’s.

« We’re having beef bourguignon », SueEllen said.

My salivary glands sprung into action.

« With cherry cobbler for dessert », she added.

« Sure ». I gulped. « Sounds great ».

Killer Blonde, A Jaine Austen Mystery, by Laura Levine.

27 réflexions sur “ Killer Blonde ”

  1. Pour se lancer dans la lecture en anglais, encore faut-il en avoir les moyens !!! tu oublies ma malheureuse génération pour qui ce n’était pas du tout au goût du jour vilaine …

  2. Eh bien non même avec ce titre, je reste fidèle au poste ! Malgré « Brian is in the kitchen », je suis (malheureusement) incapable de lire en anglais… pfouuu !

  3. Bon, j’ai quelques progrès à faire en anglais, moi aussi, avant de me lancer dans une telle lecture. Je crois qu’il faudrait que je commence par des albums pour les enfants, pour ne pas me décourager, avec plus d’images que de texte 🙂

  4. déjà noté, mais avec ton billet, je devrais me le procurer assez vite, car pour continuer ma remise à niveau en Anglais : c’est une solution fort sympathique 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s