Enfant de la jungle

 

Will est un jeune britannique qui passe quelques jours de vacances avec sa mère, dans un hôtel au bord de la plage, en Indonésie. Le matin où il réalise enfin son rêve – une promenade à dos d’éléphant – il se rend compte soudain que l’animal a un comportement étrange. Nous sommes le 26 décembre 2005 et un tsunami s’apprête à ravager la côte. Brutalement, comme si elle avait depuis longtemps flairé le danger, Oona, l’éléphante, quitte la plage, s’enfonce dans la jungle à toute vitesse et court, court, à perdre haleine, Will cramponné sur son dos.

Sauvé des eaux, in extremis, par l’immense animal, Will comprend très vite que sa survie dans ce monde hostile et inconnu dépend d’Oona. Les jours passent, l’enfant et le pachyderme avancent. Peu à peu, le jeune garçon apprend à connaître l’animal et le monde de la jungle. Mutuellement, ils s’apprivoisent. Incapable de retrouver son chemin vers la civilisation, Will apprend à faire comme l’éléphant : mettre de côté tout espoir de retrouver les siens et survivre au quotidien. Quand il retrouvera le monde des humains, ce sera pour tomber aux mains d’ignobles braconniers, avides de sang et d’argent.

Michael Morpurgo a écrit une histoire tout simplement merveilleuse. J’ai chipé le livre à mon fils, qui ne l’a pas encore lu. J’ai commencé à le lire en début d’après-midi et quelques heures plus tard, j’étais arrivée au bout de ce superbe roman qui vaut tous les discours écologistes. Et encore, je me suis freinée… Un superbe plaidoyer pour le monde animal, son intelligence, sa beauté. Un livre qui emporte et qui fait réfléchir. Un roman marquant qui fait rêver.

Alors, offrez-le, lisez-le, relisez-le, étudiez-le en classe! Mais surtout, ne passez pas à côté!

Enfant de la jungle, Michael Morpurgo, Gallimard Jeunesse, 12€50

24 réflexions sur “ Enfant de la jungle ”

  1. La couv est sublime, en plus ! je vais l’offrir à ma fille, le lui chiper, pis le faire découvrir… à mes élèves !

  2. Morpurgo n’écrit QUE des histoires merveilleuses 🙂 Non sans blague, avec Honaker et Horowitz, c’est un des auteurs pour jeunes lecteurs que je préfère.

  3. Je vais tenter de l’acheter demain pour Demoiselle Cadette qui rêve de devenir vétérinaire. Morpurgo est une valeur sûre ! J’espère qu’il la distraira et lui permettra de moins penser aux examens au CHU lundi matin. Pas d’atelier pour moi dimanche, nous serons déjà en route pour Nantes.

    1. @ Armande : oh oui, elle sera dans l’histoire et plus du tout dans les examens… Bon courage pour ce qui reste toujours une épreuve. Et dommage pour l’atelier, ta plume chatouilleuse va nous manquer! 🙂

  4. Je viens commenter ton petit aparté à droite…
    L’histoire se cache donc dans les boucles que tu traces sur ton papier, ce doit être grisant et cette impression d’être seule au monde quand tu te lèves à 5 heures…
    Merci de nous faire partager aussi cette expérience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s