Une pièce montée

L’envie de découvrir l’écriture de Blandine Le Callet, dont on parle beaucoup en ce moment à propos de son dernier roman, La ballade de Lila K, m’a conduite à choisir Une pièce montée, premier roman de cette auteure. Le thème en est simple : le mariage! A travers le regard des invités au mariage de Vincent et Bérengère, ce sont les secrets, les traditions et les manies de deux familles qui s’exposent. Les petits travers des uns et des autres apparaissent alors, malgré le vernis de liesse et de bonheur censé tout recouvrir ce jour-là.

La « pièce montée » s’ouvre avec le regard lucide que porte une petite fille sur la lâcheté des adultes. « Mais pour la première fois de sa vie, elle se dit qu’elle en a assez d’obéir. Elle n’a plus du tout envie d’obéir. Elle se fige. Elle fixe l’œil noir de l’objectif. Et pour toujours, elle devient la petite fille au premier rang, sur la gauche, qui ne sourit pas sur les photos. » L’ensemble se terminera avec la mariée qui, le soir même de ses noces, découvrira un secret à même de bouleverser sa vie. « Tout était harmonieux, élégant. Et ce ciel magnifique, ce soleil… Pourquoi alors, cette tristesse persistante, et ce sentiment violent de bonheur menacé? ». Entre les deux, le lecteur aura découvert le doute d’un prêtre menacé dans sa foi par la futilité des uns et des autres, une femme qui doute de son amour et de ses choix, l’éternel vilain petit canard des familles qui pour une fois s’enhardit au risque de choquer, le marié qui doute, le dragueur dragué, etc…

La lecture de l’ensemble est agréable, facile et légère. De la crème fouettée plus que de la nougatine qui colle aux dents… Car, pour finir, on se dit que ces familles-là, un peu bobos, on les connaît par cœur. Pas vraiment de nouveauté dans ce mariage, même si le style est allègre. C’est un mariage qui ressemble à beaucoup d’autres, gâteau compris. L’ensemble est léché comme une photo dans un parc et c’est d’ailleurs, au final, ce qui m’a fait tiquer : tous les personnages s’expriment de la même manière, pas de différence de style… ils parlent tous la même langue. Un livre qui n’est pas déplaisant, au contraire, bien de son temps : vite lu et vite oublié…

Une pièce montée, Blandine Le Callet, Stock, 17€50

27 réflexions sur “ Une pièce montée ”

  1. J’ai envie de le lire depuis un bon moment, je me doute bien qu’il est léger mais çà fait du bien de temps en temps. J’avais été déçue par le film, encore plus léger je pense.

  2. J’en garde un (bon) souvenir davantage d’acidité que de légèreté.
    « La ballade de Lila K » sera une de mes toutes prochaines lectures et je m’en réjouis d’avance.

  3. quand j’ai vu que tu mettais un bémol, j’ai foncé le lire et je me suis dis « oui c’est vrai, vite oublié » . Lu pour ma part en janvier 2008 en pleine tourmente familiale, je n’étais pas toute à ma lecture mais il fait partie de ceux que je relirais sans doute…le chapitre qui m’avait marqué est celui de la petite fille que personne ne veut sur les photos…

  4. Je n’ai pas lu celui-là mais je viens de finir la ballade de Lila K prêté par Clara. Si j’en juge par cet unique livre, Blandine Le Callet n’est peut-être pas un grand écrivain mais elle a écrit avec Lila K un roman à l’intrigue bien mené, au style efficace et agréable à lire. Qui plus est, elle nous fait réfléchir à notre société.

    1. @ Claudialucia : je compte bien la lire, cette ballade… Grand écrivain… on saura ça dans cent ans. Etre un écrivain de son temps, c’est déjà pas mal et si j’y arrive, je serai bien contente… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s