Carhaix? The place to be!

Ce dernier week-end, se tenait à Carhaix le Festival du livre en Bretagne… Et bien sûr, j’y étais. Comme beaucoup d’autres blogueurs et blogueuses, pour qui ce salon est devenu incontournable…

Nous nous sommes tous retrouvés en fin de matinée et sommes partis en cortège dans le centre ville afin de nous y sustenter – le papotage intensif, ça creuse! Nicole, l’épouse d’Yvon, avait du faire des pieds et des mains pour qu’une crêperie accepte de nous recevoir – à dix, quand même… – car il faut le savoir, le dimanche, à Carhaix, c’est la mort cérébrale… même si un salon s’y déroule! Nous voilà donc attablés, prêts à passer commande… et là, suprise, la patronne semble décidée à nous nourrir mais uniquement avec les ingrédients autorisés le dimanche. Eh oui, c’est comme ça, le dimanche, pas de saumon, pas de franfreluches, même si on est prêt à payer. Pour finir, Joëlle a obtenu gain de cause. Les premières commandes sont enfin arrivées et, parce qu’une galette ça refroidit vite, ceux qui étaient servis ont commencé à manger… Ils avaient depuis longtemps fini quand les derniers ont été servis. A ce stade, je recommande une réorientation professionnelle pour la crêpière… Quand on ne sait pas gérer une table de dix personnes, on change de métier! Bien, tout cela pour vous dire : n’allez pas chez Gwech All à Carhaix. Oui, je sais, je suis un peu rancunière, surtout quand il s’agit de mon estomac…

Par contre, allez au salon! On y trouve des auteurs sympathiques (Nathalie de Broc, Marie Sizun…), des éditeurs passionnés (Diabase, La Part Commune) avec lesquels on peut prendre le temps de discuter car même s’il y a du monde, cela reste un salon à taille humaine où personne ne fait la queue pour obtenir une dédicace…

Pour ma part, j’ai choisi deux livres : La femme de l’Allemand, de Marie Sizun (photo ci-dessus) et L’invitation silencieuse, de Didier Jourdren, édité chez La part commune.

Résultat des courses : peu d’achats mais de belles rencontres, l’occasion de poursuivre le dialogue virtuel par un échange en chair et en os avec les blogueurs bretons (les meilleurs!) et même d’en rencontrer de nouveaux (mon GR ne leur dit pas merci…). Et l’envie de créer un rendez-vous annuel de blogueurs passionnés, dans une ville bretonne où – rêvons un peu… – on pourrait déjeuner, même le dimanche, pour avoir le temps de discuter vraiment, sans être distraits par les auteurs – c’est vrai quoi, y’en a que pour eux… Les idées sont les bienvenues mais j’ai déjà une piste en tête… A suivre!

Par odre d’apparition : Sylire, Griotte, Yvon et Clara… Vous remarquerez que bien qu’entouré de trois femmes irrésistibles, Yvon le Terrible trouve encore le moyen d’avoir le regard aimanté par un groupe de sublimes créatures hors-champ… (j’ai retouché la photo pour préserver les âmes sensibles…)

46 réflexions sur “ Carhaix? The place to be! ”

  1. Un salon du livre doublé d’une rencontre entre blogueurs (même bretons, personne n’est parfait !), c’est toujours très sympathique.

  2. tu as l’air d’avoir passé un bon week-end 😉
    je note que la crêperie est à éviter et je propose st malo étonnants voyageurs (en juin) comme prochain rendez-vous de blogueurs bretons. c’est déjà presque sûr que j’y serai avec quelques inconditionnelles du festival. j’ai entendu parler de rue des livres à rennes, ça pourrait être bien aussi.
    et toi, c’est quoi ta piste ?

    1. @ Clara : oui mais… si on fait ça un autre jour, beaucoup risquent de n’être pas disponible. On pourrait faire une rencontre + un atelier? Il faut qu’on se fasse une séance de tempête de cerveaux pour y réfléchir!

  3. Est-ce qu’elles étaient bonnes au moins les crêpes ? Sympathique quand même la rencontre, tu vas aimer « la femme de l’allemand », mais c’est vrai que les auteurs, çà empêchent les blogueurs de bien se parler comme ils voudraient :-)))

    1. @ Aifelle : au sujet des crêpes, la mienne était bizarre : pleine de petits morceaux noirs, comme des fragments d’algue séchée… Curieux non? Au sujet des livres, j’aime bien le style de Marie Sizun.

  4. Pour le repas, l’idéal serait de faire une sorte de « chaises musicales » pour que tout le monde puisse échanger avec tout me monde. Il va falloir y songer. Ca pourrait être un jeu ?

  5. Je viens de lire le compte rendu chez Clara moins rancunière (mais quand même!) que toi au sujet de la crèperie! Bon, vous êtes actives les bretonnes. Pour ma part, je ne suis jamais allée dans un salon de lecture. Il me semble que je ne saurais pas parler avec les auteurs! Que peut-on leur dire, que le livre nous plaît? Ce doit être banal pour eux,non? En fait, que leur dis-tu? Que disent-ils?
    Si je recoupe avec la photo de Clara, tu es la deuxième à partir de la gauche, près de Yvon, sur la photo de groupe? C’est ça?

    1. @ Claudialucia : oui, c’est moi avec les chaussures rouges! 😉 Quant aux discussions avec les uns et les autres, moi aussi j’étais un peu curieuse au moment du salon de Rennes, je me demandais ce que j’allais bien pouvoir dire… Puis sont venus Vannes et Carhaix et maintenant, je discute avec les éditeurs, leurs demandant des précisions sur leur choix, leur manière de travailler, etc… Avec les auteurs, c’est plus facile si on a lu un de leurs livres, on peut en parler mais avec les inconnus, c’est intéressant aussi de discuter de leur œuvre, de leur manière de travailler, leurs sources d’inspiration, etc… En général, ils ne sont pas en reste et parlent très bien de ce qu’ils ont écrit! Difficile ensuite de ne pas craquer pour le livre vanté! 🙂

  6. J’arrive enfin sur ton blog!
    Je crois que je vais m’y sentir très bien et risque de m’y incruster.
    Doubler le rdv carhaisien avec une rencontre écriture/lecture spéciale blogueur/euses
    quelle riche idée.Je suis partante.
    Pour ce qui est de prendre langue avec les écrivains, la plus sûre des façons est de regarder et écouter comment font les autres… puis de se lancer. C’est ce que j’ai fait dimanche.

  7. Chouette dimanche que ce fût !!
    Je suis d’accord pour la lecture commune de Marie Sizun (tu m’expliques le déroulement ?!).

    Pour le repas des blogueurs, un pique-nique aux beaux jours serait chouette, c’est simple pour discuter avec tout le monde.

    1. @ Griotte : merci pour l’idée du pique-nique, ce serait sympa, effectivement. 🙂 Pour la lecture commune, c’est simple : on convient d’une date où l’on fait paraître ensemble nos billets sur le livre choisi… et chaque participante met les liens vers les autres billets.

  8. I’m back ! Et je constate que j’ai manqué un bon moment de rigolade… En même temps, je me connais, l’épisode de la crêperie m’aurait énervée ! Dans le Trégor, je fréquente quelques crêperies « topissimes » mais les meilleures crêpes restent les miennes 😉 C’est mon père qui m’a appris à les faire : blé noir et froment sur la bilig, tout comme une pro !
    J’ai lu « La femme de l’Allemand » il y a quelques mois. Clair de jour (alias Celsmoon alias Céline) me l’avait offert pour mon anniv. J’ai beaucoup aimé. J’ai emprunté « Plage » à la médiathèque.Je lirai vos articles sur cette lecture commune.

    1. @ Armande : on se rattrapera au prochain salon… ou avant! D’ailleurs, tiens, à force de te vanter de tes crêpes topissimes, tu vas finir par avoir des invités surprises! 😉

  9. Merci de nous avoir fait partager cette belle journée entre blogueurs bretons (comment ça, « les meilleurs » ? on est excellents, nous aussi !). Et si j’ai l’occasion de passer un jour à Carhaix, j’ai noté dans quelle crêperie il ne fallait surtout pas que je m’arrête !

    1. @ Brize : « les meilleurs », c’était juste pour vous embêter… 😉 Si tu passes en Bretagne, vise plutôt le Trégor (chez Armande), Brest (chez Clara) ou Douarnenez (chez moi!)… c’est beaucoup beaucoup mieux!

  10. Je suis partante pour n’importe quelle idée de rendez-vous de blogueurs que tu peux avoir 😉 Et ce fut une belle journée … trop courte bien sûr !

  11. Juste pour plomber l’ambiance et couper court à des tas d’insinuations à mon égard, je vais vous raconter la fin de mon W.E. Et là j’en connais qui vont moins rire !
    J’avais donc dans ma boîte aux lettres un paquet et dans ce paquet un livre….. Je vous donnerai le titre dans quelques jours…
    Ou alors que Gambadou cesse de dire que l’on ne me changera pas … J’avais taillé ma barbe la veille….. enfin un peu….
    Je refuse de participer à une réunion commune de bavardage, mais de toute façon vous ne m’inviterez plus….. Le titre du livre est….
    Yvon le terriblement terrible !!!!!

      1. @ Yvon : merci pour cette référence… La dictature du beau est partout puisque même pour la couverture d’un titre pareil, la fille est jolie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s