Le confident

Au milieu des années 70, Camille, qui travaille dans l’édition, perd sa mère dans un accident. Parmi les lettres de condoléances qui remplissent sa boite, elle découvre un jour une étrange missive. Un mot non signé qui lui raconte l’histoire de plusieurs personnes dont les noms lui sont inconnus : Annie, Louis, Mr et Mme M,… Croyant à un écrivain en mal d’éditeur et prêt à tout pour faire accepter son manuscrit – quitte à l’envoyer en plusieurs fois – elle ne fait pas vraiment attention. Jusqu’au jour où certains détails lui laissent penser que l’histoire d’Annie est aussi un peu la sienne…

Dans l’immédiat avant-guerre, la jeune Annie a fait connaissance avec Madame M, une bourgeoise réfugiée dans sa propriété, loin de Paris, dans un petit village de l’Aube. Peu à peu, une amitié s’est nouée entre les deux femmes, malgré la différence d’âge et de condition sociale. Quand Madame M avoue, un jour, à la jeune fille qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, Annie propose spontanément de lui prêter son ventre. D’abord réticente, Madame M finit par accepter et parvient à convaincre son mari… Elle pense maîtriser la situation et ceux qui la vivent… Mais à la naissance de l’enfant, la guerre est là, tout se dérègle et dès lors, chacun n’aura d’autre solution que de chercher sa propre vérité.

Hélène Grémillon a voulu, dans ce premier roman, à écrire une histoire moderne avec un contexte historique particulier. Pour cela elle a fait de nombreuses recherches qui l’ont amenée à être très pointue dans les détails évoqués. Plusieurs fois, elle a failli renoncer à ce roman, souvent découragée par les difficultés techniques, notamment l’alternance de lettres et de points de vue. Mais elle a fini par aller au bout de ce récit qui est littéralement bluffant. Une fois commencé, impossible de le lâcher…

Merci à Keisha, blogueuse spécialisée en bons livres, et qui en plus nous les fait partager! A lire également, le billet de Clara qui fait aussi voyager ce très bon livre. A bon entendeur…

Le confident, Hélène Grémillon, Plon.

24 réflexions sur “ Le confident ”

  1. Je me suis promise de ne plus accepter de livre voyageur tant que je n’aurai pas lu ce que j’appelle ma PAL immédiate (bouquins reçus des éditeurs ou prêtés). Ouf, il ne m’en reste plus que 2. Et comme je deviens raisonnable, je n’ai rien accepté des éditeurs depuis que j’ai repris mon blog (les 2 qui me restent datent de juillet). Quand je n’aurai plus rien, j’aviserai.
    Celui-ci me tente beaucoup je dois dire. Je suis très attirée par les livres dont le contexte historique est intéressant et vos avis très positifs à toutes les trois m’interpelle !

  2. Bon, tu confirmes les avis positifs… L’auteur sera sur la 2 ce soir chez Drucker…
    En effet ce roman a bien commencé son voyage, il est chez mango, ira chez restling, …

  3. Je l’ai termine hier, je ne pouvais pas le lacher. J’etais completement plongee dans l’histoire, terrible d’ailleurs et completement scotchee a la fin…
    Je crois qu’il va rester longtemps avec moi

      1. Oui la garçonnière on m’en a parlé (on m’en a dit du bien). Je verrais ça à mon prochain passage en France!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s