Cadres Noirs

Alain Delambre était un homme heureux : marié, propriétaire de son appartement, père de deux filles déjà adultes et titulaire d’un poste de cadre supérieur dans les ressources humaines. Tout allait bien pour lui mais, comme beaucoup d’autres quinquagénaires, il a fini pas se retrouver au chômage. A partir de ce moment-là, la dégringolade a commencé et ne s’est plus arrêtée…

Aussi, lorsqu’il trouve une annonce concernant le recrutement d’un assistant RH, il est prêt à tout pour obtenir ce poste qui semble taillé pour lui. Et ici, la formule « prêt à tout » n’est pas à prendre à la légère… Chantage, extorsion, mensonges, coups de poing… S’agitant comme un forcené, Alain Delambre allonge la liste des griefs de ses proches à son égard, sans trop se poser de questions, persuadé qu’il aura ce job, que tout va enfin rentrer dans l’ordre et que sa vie va reprendre un cours normal… Ce que ce cadre à la dérive n’a pas encore compris, c’est que s’il a peu de scrupules, le cabinet qui recrute en a encore moins que lui et l’entreprise cliente, pas du tout… Dans le scénario mis en place par les « décideurs », il n’est qu’un pion parmi d’autres, qu’on sacrifiera le moment venu. Quand Delambre saisit enfin les véritables enjeux de ce recrutement, il décide de jouer les grains de sable…

Après avoir découvert l’écriture de Pierre Lemaître dans Robe de marié, il me tardait de lire ce nouvel opus. Acheté il y a quelques mois, je l’ai pourtant conservé dans ma bibliothèque jusqu’à cet été… Je me le gardais, comme on met de côté un grand cru! Cadres Noirs tient toutes ses promesses : thriller haletant qui n’en finit pas de rebondir, critique acerbe d’un monde du travail devenu fou, portrait psychologique d’un homme que la société a dépouillé complètement et en toute légalité… Ce roman emporte le lecteur dans un voyage périlleux et captivant. Poussant l’absurdité jusqu’au bout, l’auteur montre aussi avec une grande justesse comment les principes mêmes du management peuvent être utilisés à toutes les fins, y compris les plus inattendues et se retourner contre ceux qui en ont fait un outil de domination…

Le monde de l’entreprise, avec ses rituels, ses codes, ses hiérarchies est décortiqué, mis à nu afin que chacun puisse en constater l’inhumanité. C’est devenu notre « théâtre antique », le lieu de toutes les tragédies… Et si tout semble se réduire toujours à une question de gros sous, l’auteur a toutefois l’habileté, dans une ultime pirouette, de prouver la véracité de l’adage selon lequel, l’argent ne fait pas le bonheur…

Cadres Noirs est un excellent polar, un grand cru, long en bouche et qui a tous les parfums de son époque. Il fera la joie des amateurs et des autres…

Cadres Noirs, Pierre Lemaître, éditions Calmann-Lévy

A consulter : le site de l’auteur où vous trouverez informations et autres billets de la blogosphère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s